Affaire débauchage : Le Sénateur Guy Loando devient-il une pirogue par la quelle traverse les députés d’un camp politique à un autre à coup d’argent ?

Par Jean-Valery Makanda

L’actualité brûlante du pays hormis les discours du Chef de l’État très attendu après les consultations nationales, c’est aussi la pétition initiée contre le bureau de l’Assemblée nationale géré par l’honorable Jeanine Mabunda.

On parle déjà plus au moins 250 signatures récoltées, pour faire partir le bureau Mabunda, le FCC au travers d’une déclaration politique tenue récemment a fustigé la tentative de corruption de ses députés avec les billets de banque.

Après cette dénonciation du FCC, une rumeur a submergée les réseaux sociaux que le Sénateur Guy Loando est pointé du doigt, il semblerait, qu’il est le canal par le quel la manoeuvre de l’achat des députés, pour signer la pétition avec 9.000 dollars à chacun, cette cagnotte est donnée au 21ème niveau de l’hôtel du Fleuve, est-ce cela est vrai ? l’on s’interroge.

Est-ce que le Sénateur Guy Loando est-il devenu une pirogue par la quelle traverse les députés d’un camp politique à un autre à coup des billets de banque ? On s’interroge.

L’élu de la Tshuapa, Guy Loando après n’avoir pas obtenu la questure du Sénat suite au mot d’ordre de la hiérarchie du FCC, l’homme semble être déçu et prend à pas de tortue ses distances avec sa famille politique, pour se rapprocher du CACH avec un agenda caché à travers sa structure WIDAL.

On réfléchit à haute voix : Si le Sénateur Guy Loando tenait à tout prix avoir la questure du Sénat engageant même une campagne électorale à hauteur d’un candidat Président de la République, malheureusement chemin faisant, il a été contraint de retirer sa candidature sur ordre de sa famille politique. Suite à cette déception l’homme semble devenir un peu versatile avec ses positions en faveur de CACH, ne peut-il exécuter ce coup politique, pour transvaser les députés d’un camp politique à un autre ? L’on se demande. Seul l’avenir va nous dire la vérité de cette rumeur.

Certains députés du FCC déclarent tout haut, qu’ils ont été tenté à ce sens par de personnes, qu’ils ne veulent pas citer les noms. ils ont même des preuves tangibles des audios et vidéos, qu’ils ont remis à leur hiérarchie. D’après un député de Lamuka la pétition a déjà 250 signatures et sera déposée cette semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *