Agriculture : La campagne agricole, LA MAE sollicite l’implication du Chef de l’État pour lancer les travaux

Par Jeancy Ngoy Ipako

Prévue le 15 septembre de chaque année, pour cette édition la campagne agricole n’a pas été officiellement lancée en République Démocratique du Congo.

De ce fait, la Maison de l’Agriculture et de l’Environnement a démarré la campagne agricole ce mercredi 16 septembre 2020, sur le site de Menkao dans la commune de Maluku. Avec la participation de plusieurs jeunes sortis tout récemment de la formation en Agribusiness.

Certes, l’engagement est d’assurer l’auto-suffisance alimentaire après la pandémie de Coronavirus, mais aussi répondre à l’appel du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, sur la vengeance du sol sur le sous- sol.

D’après Samy Moyo l’Ingénieur agronome et coordonnateur de la maison de l’Agriculture et de l’Environnement (MAE), la préférence du site n’était pas insignifiante.

Ces jeunes constituant la main d’oeuvre locale qualifiée devront bientôt exploiter les 800 hectares des terres octroyés par le Ministère de la Jeunesse dans l’optique de prévenir la crise alimentaire qui pointe à l’horizon.

Générer par leurs activités des recettes pour renflouer les caisses de l’État, l’objectif était de leur permettre d’avoir un aperçu général d’un de leur site.

Néanmoins, plusieurs contraintes d’ordre financier et matériel constituent des obstacles empêchant ces jeunes de mieux travailler.

Certes, suite de l’urgence de la Saison A, le Coordonateur de la Maison de l’Agriculture et de l’Environnement a sollicité l’implication personnelle du Chef de l’État afin de l’obtention d’une suite favorable à leurs désidératas, après avoir contacté sans succès les autorités compétentes de la République.

Il sied de noter qu’une marche pacifique de développement des agriculteurs est prevu ce jeudi 17 septembre 2020.

Du Rond- point Magasin Kitambo jusqu’à la cité de l’Union Africaine où plus de 5000 jeunes, parmi lesquels les étudiants, les jeunes désœuvrés et non désœuvrés dont les kulunas et les shégués, formés en agribusiness par la Maison de l’Agriculture et de l’Environnement, avec leur mémorandum sont déterminés à trouver gain de cause, et comptent organiser un sit-in jusqu’à ce qu’ils soient reçus par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *