Assemblée nationale : Bagarre des députés, hon Fidèle Likinda s’indigne du comportement des élus du CACH, vous avez vu comment le pays est en train de faire un grand recul

Par Diego Kayiba

Après les pétitions initiées contre le bureau Mabunda, les membres du bureau ont convoqué une plénière ce lundi 07 décembre, cela a suscité la colère des pétitionnaires, jusqu’au point de procéder aux casses au sein de l’hémicycle national, pour boycotter la tenue de ladite plénière.

Réagissant à ce fait, l’honorable Fidèle Likinda prend la communauté nationale qu’internationale à témoin par rapport à cette énième violation flagrante de l’Assemblée nationale. Un bon nombre des gens qui ont semé du désordre ne sont pas de députés, ils sont emmené par le président a.i de l’UDPS, Jean-Marc Kabund, c’est une grande déception, a dit l’honorable Fidèle Likinda.

Après avoir suivi le discours du Chef de l’État, on constate qu’il veut requalifier la majorité, je lui pose la question, est-ce qu’on va le faire dans le chahut et cette violation de l’hémicycle, nous disons non. Le fait de ne pas répondre à une invitation cela ne signifie qu’il y a une crise, parce que notre présidente n’a pas empêché la cérémonie d’avoir lieu, a déclaré l’honorable Fidèle Likinda.

Nous soutenons notre bureau conduit par l’honorable Jeanine Mabunda.
Nous avons notre majorité jusqu’au où, nous parlons les 338 députés sont compacts. Le fait d’initier ces pétitions c’était un appât, ils ont acheté la conscience des députés moyennant les 7.000 dollars. On cédera à des pressions de tous ces voyoux, et c’est ça l’État de droit ? C’est vraiment déplorable de leur part on se laissera pas faire, a-t-il insisté.

En ce qui concerne la plénière d’aujourd’hui, lisez très bien le règlement intérieur, je vous informe que formellement jusqu’au moment où nous parlons, on pas encore déposé la pétition. Vous avez suivi comment le Secrétaire Général de l’Assemblée nationale a été séquestré, et vous avez suivi comment on a imposé à l’honorable Lungwana de réceptionner la pétition, même si on réceptionné ladite pétition, il faut respecter les règlements d’ordre intérieur, les 72heures, a-t-il martelé.

Le fait de déposer la démission, cela ne veut pas dire que le bureau est démissionnaire, il faut que la pétition suive la cour normale, puisque qu’on peut déposer une motion de défiance contre un membre du gouvernement, cela ne signifie pas qu’il est démissionnaire, pour qu’on constate que le bureau est démissionnaire, il faut que les députés votent, sauf que le bureau ne peut pas présidé la plénière où on traite la pétition, pour n’est pas être juge et partie.
Mais en ce concerne d’autres matières le bureau doit siéger, vous avez vu comment le pays est en train de faire grand recul, a conclu honorable Fidèle Likinda.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *