Assemblée nationale : Le bureau de l’Assemblée ne doit pas faire la cavalerie sur certaines propositions de lois, nous sommes députés nationaux avec la mission, qui nous est reconnu par la constitution(Hon Augustin Mulumba)

Par Diego kayiba

Répondant aux questions d’actualité posées par le Reportage.CD concernant l’étouffement des projets lois par le bureau de l’Assemblée nationale ainsi que les enjeux de cette session, honorable Augustin Mulumba répond.

Vous n’êtes pas sans savoir que cette session, elle est normalement une session budgétaire, il ya aussi certains points qui ont été insérés au calendrier, lesquels points ont fait l’objet d’une adoption dans la plénière du jeudi 01 Octobre dernier.

Je crois que les choses iront mieux au moment opportun, je crois nous aurons à fixer l’opinion sur ce qui se passe.

Concernant, quelques lois qui dérangent notamment celle de MINAKU et SAKATA et celle de réforme électorale de Lutundula,
Je ne sais pas normalement sur la loi Lutundula, je sais que c’est sur la réforme de la loi électorale. Là je ne sais pas quand ça sera débattue pour l’adoption au niveau de l’Assemblée nationale, ça va faire débat.
Mais pour la loi rejetée de Minaku et Sakata, je crois bien que notre bureau s’il était sage, il serait mieux de capter ces lois parce que ça a suscité beaucoup de problèmes, beaucoup de remords. Vous avez vu des morts, vous avez vu combien nous étions assiégés par la population. Nous sommes là pour régler les problèmes de notre population, régler les problèmes du social de notre population, et non pour tailler des lois sur mesure, qui vont protéger les politiciens.
Donc je crois à sa première sortie médiatique lorsque nous avons fait la rentrée parlementaire, il a parlé des lois, qui privilégient le social du peuple congolais, a déclaré Hon Augustin Mulumba.

Mais si les lois Minaku et Sakata ont été carrément rejetées, c’est au bureau de prendre toutes les bonnes mesures pour que les lois là, ne reviennent pas causer du tort comme ça été le cas la fois passée, a ajouté Hon Mulumba Augustin.

Concernant, les propos de l’honorable, Delly Sessanga, je ne sais pas comment exprimer son sentiment, j’ai aussi déposé ma proposition de loi, qui a été déclarée irrecevable, je sais que le bureau m’avait écrit, pour donner la raison fondée de cette irrecevabilité, c’est l’inconstitutionnalité telle qu’ils ont évoqué de cet aspect, a-t-il dit.

Je m’y atèle pour voir qu’est-ce qu’il faut faire pour que cette proposition soit déclarée recevable, les accusations de notre collègue, Delly Sessanga, je crois que c’est à titre personnel, je sais pas ce que lui est arrivé. Il a déposé une proposition qui n’a jamais été acceptée, je ne sais pas et il a des propositions à déposer, je crois que c’est une responsabilité personnelle qui n’engage que lui-même personnellement.
Mais sinon un rappel aussi au bureau de ne pas faire la cavalerie sur certaines propositions de lois, vraiment tous nous sommes députés nationaux avec une seule mission qui nous a été inscrite dans l’article 100 de notre constitution, a enrichi Hon Mulumba Augustin.

Mon projet de loi, ma proposition, c’était sur le statut des administrateurs et administrateurs adjoints du territoire, a conclu Hon Augustin Mulumba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *