Assemblée nationale : Le népotisme sans précédent dans la cellule de la presse signé Mbosso N’kodia

Par Jean-Valery Makanda

La cellule de presse de l’Assemblée nationale est gangrenée par le népotisme sans précédent signé par le Président du Bureau d’âge Mbosso N’kodia Christophe, la cellule de presse de cette institution est depuis des années dirigée par des journalistes professionnels des médias bien compétants, qui ont toujours collaboré avec les médias accrédités, ce qui fait en sorte que la communication de l’Assemblée nationale soit bien assise.

Mais depuis l’arrivée du Bureau d’âge guidé par l’honorable Mbosso N’kodia le népotisme a érigé domicile à l’Assemblée nationale dans différents bureaux, c’est le « entre-nous du Bandundu » (beto n’a béto), plus particulièrement dans la cellule de presse où Mbosso N’kodia a nommé son neuve Blanchard Dikamba, qui lui, a ramené ses cousins, cousines, copains et copines, qui ne sont à la hauteur d’assumer la tâche, qui leur est confiée faute du professionnalisme. Nonobstant cela, ils ne font que favoriser ce qui ont le lien soit familial ou amical pour accéder dans la salle des plénières.

Pour mieux habiller ce népotisme grandeur nature, ils placent en avant-plan le prétexte de Covid-19, qui limite les nombres de gens dans la salle des plénières, et pourtant si vous entrez, vous verrez rien des mesures et/ou gestes barrières, pour lesquels ils trouvent prétexte.

Les journalistes professionnels des médias, habitués à faire leur travail dans la quiétude sont malaisé à cause du népotisme sans précédent appliqué par le Président du Bureau d’âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *