Beni: La consommation des viandes des chèvres mortes frappée d’interdiction à Mangina

Par Guy Aezema.

La consommation des viandes des chèvres mortes est frappée d’interdiction dans la commune rurale de Mangina, située à plus au moins 30 km de Beni dans la province du Nord-Kivu, à l’Est de la RDC.

La société civile locale qui fait cet appel indique que la zone fait face à une épidémie qui décime les chèvres.

« Comme le vétérinaire, est le médecin des chèvres et des animaux ,il a demandé à ce qu’une fois la population constate ces signes sur les chèvres,il faudrait qu’elle ne puisse pas consommer la viande de cette chèvre », affirme Kakule Vunyatsi Mongozi, vice-président de la société civile noyau de Mangina.

L’occasion pour lui d’inviter l’inspecteur du service vétérinaire du territoire de Beni de venir s’imprégner de la situation de l’épidémie qui décime les chèvres à Mangina dont certains parleraient de la peste caprine.

« À cette même occasion, nous appelons donc l’inspecteur vétérinaire au niveau du territoire de venir s’imprégner de la situation pour qu’on puisse dénicher s’il s’agit de quelle maladie pour que la population sache se comporter par rapport à celle-ci », a-t-il ajouté.

Précisons que le service vétérinaire de Mangina avait alerté sur probable épidémie qui tue les chèvres dans la région.

Ainsi toute chèvre morte qui présente des diarrhées, avortement et amaigrissement devrait être enterrée ou incinérée, avait indiqué Kambale Mukulu aux responsables du service vétérinaire à Mangina.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *