Beni : L’ADF tue la population chaque jour comme si l’armée Congolaise et les casques bleus de la Monusco sont en pause (Jean-Paul Ngahangondi)

Par Diego Kayiba

Avec plus de 132 groupes armés à l’Est de la République Démocratique du Congo, c’est une preuve que nous sommes dans un non État pense l’élu de beni, Jean Paul Ngahangondi.

Ce député provincial du Nord-Kivu dit ne pas comprendre comment les rebelles Ougandais de l’ADF massacrent les civils chaque jour, comme si l’armée Congolaise et les casques bleus de la Monusco sont en vacances.

Dans une interview exclusive accordée à lereportage.cd ce mardi 29 décembre 2020, Jean-Paul Ngahangondi a dénoncé la passivité des FARDC et la mission Onusienne dans la traque des groupes armés au Nord-Kivu.

« Aujourd’hui, avec les enquêtes que nous avons mené, seulement à l’Est, nous avons plus de 132 groupes armés actifs, et dans l’entre temps, on nous dit qu’il y a des opérations militaires, qui sont en cours pour traquer ces groupes armés. Mais on ne voit rien comme changement sur le plan sécuritaire à Beni par exemple : Nous assistons à des attaques. Nous enregistrons des morts tous les jours dans le rang de la population civile. Ce qui tique est que, nous voyons les FARDC et la Monusco avec des moyens importants, mais incapables de mettre fin à l’insécurité, aux massacres, tueries et restaurer l’autorité de l’État à beni », a-t-il dit avec un ton de déception totale.

Jean-Paul Ngahangondi parle d’une honte pour l’État Congolais, qui semble resté à genou au regard de tout ce qui se passe à l’Est.

Pour lui, il faut la refondation de l’État et faire asseoir l’autorité de l’État en passant par la formation des éléments FARDC, la police, les agents des services de renseignements, de l’ordre et de la défense.
Au-delà de cette formation, ils doivent être bien payer pour bien défendre la population et l’intégrité territoriale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.