Beni: Le Conseil Urbain de la jeunesse se dit préoccupé du comportement violent de la Véranda Mutsanga après une série de journées villes mortes

Par Guy Aezema

Le conseil urbain de la jeunesse de la ville de Beni condamne les 3 jours de paralysie des activités soci-économiques initiés par les jeunes de la Véranda Mutsanga en ville de Beni (Nord-Kivu).

Dans un entretien avec la presse ce mercredi 13 janvier 2021,le président de cette structure juvénile déplore que cette série de paralysie ait entraîné à plusieurs dérapages socio-économiques.

Djiy Kamate Kighoma, son président regrette cependant qu’au cours de leurs actions,les manifestants se sont caractérisés par plusieurs actes de violence ayant conduit à des blessés alors qu’ils se disaient défendre les intérêts de la population.

il appelle et encourage ceux-ci à continuer de mettre pression sur les autorités mais conformément à la loi.

« On condamne tous ces dégâts là. La nomenclature des activités est tellement justifiée et fondée. Tous ces dégâts là, on les condamnent parce que parmi les déplacés, il y a déjà qui commencent à se débrouiller,il y a la résilience économique et les gens sont contents d’organiser des manifestations avec des objectifs qui ne tiennent pas. Nous encourageons évidemment ces jeunes dans leur lutte mais dans le respect de la loi, c’est inadmissible, inacceptable ce comportement qui dénote des plusieurs insuffisances », a-t-il martelé.

Il déplore que les manifestants aient utilisé les enfants pour se créer passage et se retirer de la manifestation.

Le conseil urbain de la jeunesse condamne fort cette attitude car les organisateurs de la manifestation ne contrôlent pas le mouvement de leurs compagnons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *