Beni : Voici la réaction des forces vives du secteur Ruwenzori face aux manifestations Anti-Monusco

Par Guy Aezema

La société civile du secteur Ruwenzori et ses composantes tournent le dos aux différentes manifestations populaires violentes organisées ces jours dans le grand Nord-Kivu pour exiger le départ de la Monusco.

Vu l’insécurité grandissante caractérisée par des multiples attaques des groupes armés dans la zone, ces structures citoyennes ont, au cours d’une assemblée extraordinaire tenue à Mutwanga, chef-lieu du secteur Ruwenzori, réaffirmé plutôt leur engagement dans le soutien des éléments des forces de sécurité déployés sur différentes lignes de front pour le rétablissement de la sécurité.

Les forces vives du secteur Ruwenzori citent les attaques en répétition des groupes armés et évitent, selon elles ce qu’elles qualifient de des désorientations de l’attention des FARDC déployés sur différentes lignes de front.

« Comme population du secteur Ruwenzori, nous n’avons pas voulu participer aux manifestations violentes dans lesquelles l’on viole les droits humains comme vécu ailleurs. Couper les gens de leurs oreilles,on dirait des conflits interethniques. La population et la société civile, nous ne l’avons pas voulu ici en Ruwenzori Mutwanga », a fait savoir Wilson Batoleni.

Ce président de la société civile reconnait les efforts des outils de de sécurité qui témoignent le climat d’accalmie observé ce temps dans plusieurs agglomérations du secteur.

« Nous optons pour cette petite accalmie observée sur l’effort des FARDC », ajoute-t-il.

Il réaffirme par ailleurs,la détermination de la population dans le soutien des éléments de sécurité en pleine opération.

« Nous allons toujours collaborer avec l’armée, fournir des informations voire comment les soutenir sur le plan social », a-t-il conclu.

Les composantes de la société civile en secteur Ruwenzori ont au même moment salué l’appui de la Monusco à l’armée républicaine dans certains coins du secteur de Ruwenzori pour la pacification de la zone

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *