CEEAC : Guillaume Manjolo a représenté la RDC au conseil des Ministres des pays membres de la CEEAC

Par Diego Kayiba

Il s’est tenu le jeudi 26 Novembre dernier, à Libreville/Gabon le Conseil des Ministres des pays Membres de la CEEAC, en préparation de la 18ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement prévue le 28 Novembre 2020.

Un quorum largement atteint de 9 pays présents dont le Cameroun, le Burundi, l’Angola, la République du Congo, la République Centrafricaine, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Tchad et la République Démocratique du Congo représentée valablement par Son Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération Internationale, Intégration Régionale et Francophonie, Me. Pépin Guillaume MANJOLO.

Présidé par Son Excellence, Monsieur le Ministre des affaires Étrangères du Gabon, Monsieur Alain Claude Bilie Bay Nze,
Six points étaient inscrits à l’ordre du jour , à savoir :

1. Examen de proposition de la grille salariale de base du personnel de la CEEAC ;
2. La Mise en œuvre de l’article 114 sur les mesures particulières relatives aux personnels de la CEEAC
3. Examen du projet de la situation de la République Centrafricaine ;
4. Adoption du rapport du Conseil des Ministres ;
5. Projet de Communiqué final ;
6. Cérémonie de clôture.

S’agissant de l’examen du projet de la situation de la République Centre Africaine, les États Membres présents à cette rencontre à travers leurs représentants ont apporté un soutien sans faille à la République Centrafricaine et plusieurs propositions ont été apportées pour une solution efficace dont la désignation d’un Médiateur permanant de la sous-région.

Une intervention de la République d’Angola a conduit à la proposition de la nomination du prochain Président de la CEEAC en l’occurrence le : Son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République du Congo et Président entrant de la CEEAC.

La République Gabonaise a, par la même occasion, sollicité un soutien de la Communauté pour sa Candidature, comme Membre non permanent à l’élection du Conseil de Sécurité de l’ONU prévue en juin 2021. Une candidature bien évidement encouragée par les Etats Membres ;

S’agissant de la RDC, le Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération Internationale, Intégration Régionale et Francophonie a soulevé une question pertinente concernant la mauvaise gestion du Fonds pour l’Economie Verte en Afrique Centrale (FEVAC), Pour le patron de la Coopération en RDC, le FEVAC représente le pilier financier du système de l’Economie Verte en Afrique Centrale.

Signalons qu’à ce sujet, un audit a été initié afin d’établir les responsabilités et remettre la RDC dans ses droits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.