Discours de Félix Tshisekedi : Pour accompagner le Chef de l’État dans notre secteur, nous allons intensifier les actions de lutte contre la corruption et la fraude pour que la mobilisation des recettes soit maximale (IGF Jules Alingete)

Par Diego Kayiba

 

 

Réagissant à chaud après l’adresse du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, l’Inspecteur Général des Finances, Jules Alingete d’après lui, c’est qui a particulièrement attiré notre attention, c’est le fait que, le Président de la République attend intensifier l’intervention Étatique, l’intervention du gouvernement dans le secteur social, pour matérialiser l’amélioration du bien-être de notre population.

Pour ce faire, il faut une mobilisation accrue des recettes et une lutte intensifiée contre la fraude et la corruption. Voilà, pour accompagner le Chef de l’État dans notre secteur, nous allons lutter contre toutes ces mauvaises pratiques financières pour que la mobilisation des recettes soit maximale. Nous allons intensifier et alors intensifier nos actions contre la fraude et la corruption, voilà comment nous allons faire, a dit l’Inspecteur Général des Finances, Jules Alingete.

Concernant les stratégies pour lutter contre ces pratiques, nous avons déjà recruté 85 nouveaux inspecteurs des finances, dès le début de l’année prochaine, nous allons les préparer en sorte que, ces derniers, soient en mesure d’accompagner les anciens dans un vaste programme de mobilisation des recettes et de la lutte contre la fraude, a précisé l’IGF Jules Alingete.

Donc, déjà le début de l’année 2021, nous allons commencer nos actions. Nous avons prévenu déjà tous les gestionnaires des fonds publics de rationaliser déjà leurs opérations, de faire beaucoup plus d’attentions dans l’affectation de ces derniers. Parce que nous n’allons plus permettre à nos compatriotes, qui entravent les actions du gouvernement par la fraude et la corruption des fonds publics destinés au pays. Nous allons les traquer. Nous allons travailler en synergie avec la justice, pour matérialiser nos actions et accompagner suffisamment le Chef de l’État dans son programme, a conclu l’IGF Jules Alingete.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.