FEC : Le TGI/Gombe confirme définitivement l’élection d’Albert Yuma et condamne Dieudonné Kasembo à lui payer à 20.000 USD a titre des dommages-intérêts

Par Diego Kayiba

Le TGI/Gombe s’est prononcé définitivement sur l’annulation de l’élection de Dieudonné Kasembo Nyembo et a entériné celle d’Albert Yuma Mulimbi à la tête de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), au travers de son jugement rendu public ce 9 février 2021, le Tribunal de Grande instance de Gombe confirme la réception et dit fondée l’action demadée par Albert Yuma Mulimbi.

Dans une décision prononcée par le TGI/Gombe, le juge naturel des contentieux de la FEC, « Le Tribunal a condamné le défendeur Kasembo Nyembo Dieudonné à payer au demandeur Albert Yuma une somme de 20 000 USD équivalent en francs Congolais à titre des dommages-intérêts pour tous préjudices causés ».

C’est une décision judiciaire qui vient confirmer celle qui avait été prise de façon provisoire par le Tribunal le 31 décembre 2020.

Le TGI/Gombe siégeant en matière civile au premier degré, a ordonné la suspension des décisions prises lors de la période électorale du conseil d’administration de la FEC du 23 décembre 2020.

La justice avait pris l’option de surseoir l’élection de Dieudonné Kasembo pour certaines irrégularités flagrantes constataient pendant son déroulement, elle a considé celle d’Albert Yuma intervenue le 26 novembre 2020. Une mesure conservatoire qui empêchait toute autre actions jusqu’à ce qu’une décision finale soit prononcée par la justice, comme le cas aujourd’hui.

Les opérateurs économiques ou différents patrons membres de la FEC, qui croyaient toujours à l’indépendance de la justice de notre pays concernant ce dossier, ils se réjouissent de l’ordre rétabli dans cette structure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *