Goma : le camp katindo sera délocalisé à sake avec le nom « Camp Félix Antoine Tshisekedi »

Par Guy Aezema

le Camp militaire Katindo situé dans le quartier portant le même nom dans la commune de Karisimbi; en ville de Goma sera bientôt délocalisé dans la cité de Sake, située à plus ou moins 40 kilomètres à l’Ouest de Goma.

Un décision du gouvernement qui vient répondre tant soit peu aux différentes lamentations des élus du Nord-Kivu ainsi que des mouvements citoyens en province qui avaient depuis longtemps exigé sa délocalisation car considéré comme »vraie source »de l’insécurité qui s’observe dans la ville.

Le Ministre délégué à la défense, Sylvain Mutombo, en mission de service au Nord-Kivu a effectuée ce mercredi 02 décembre 2020 sur le lieu où sera désormais érigé le nouveau camp militaire qui portera le nom de « Camp Félix Antoine Tshisekedi ».

Selon le Ministre, ce site d’une étendue d’environ 50 hectares va ainsi abriter un camp moderne avec des villas pour hommes de rang, les officiers et sous-officiers de l’armée et pourra aussi comporter un hôpital, une école moderne, et marché et bien d’autres.

Celui-ci fait savoir que l’idée de la délocalisation de ce camp est l’œuvre du chef de l’état qui a décidé de doter les forces armées de la RDC des logements modernes dans le soucis de pacifier l’Est de la RDC.

« La volonté du commandant suprême est de mettre les bouchées doubles pour que les conditions de logement de nos militaires puissent être améliorées. C’est pourquoi nous avons visité ce site de Sake qui comprendra plus de 250 logements soit 750 ou 752 ménages pour 750 familles. Nous avons aussi visité deux sites secondaires se trouvant ici à Kibati dans le territoire de Nyiragongo, qui serviront de logements secondaires aux militaires FARDC; et de proximité de la ville de Goma mais aussi pour le contrôle frontalier. Dès que je rentre à Kinshasa, un rapport sera fait à qui de droit pour finir avec les documents des établissements; qui vont procéder très vite aux travaux de construire 3 camps. On voulait donc construire même 5 mais on va construire d’abord ces 3 ca sera une expérience pilote pour le début de la construction des casernes de nos militaires », a précisé le ministre Sylvain Mutombo.

De son coté, les établissements « YETU » qui vont procéder à l’exécution des travaux, indique que plusieurs autres infrastructures seront érigées sur ce site; entre autre des églises ainsi que des structures sanitaires. Son avocat ajoute qu’une étude approfondie aurait déjà été faite pour la construction des camps modernes qui répondent aux normes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.