Ituri : La police nationale congolaise dotée de 40 containers par la Monusco à Bunia

Par Guy Aezema.

La Monusco vient de doter la police nationale congolaise de 40 containers à Bunia en Ituri.

Selon les sources officielles, ces contenairs sont dotés dans l’objectif de renforcer la capacité des opérations de proximité dans les différentes communes de la ville de Bunia en vue de lutter contre le banditisme dans la ville.

La cérémonie de remise a eu lieu mercredi 28 octobre dernier, à leur base logistique située à quelques mètres de l’aéroport de Bunia.

Ces matériels remis entre les mains au vice-gouverneur de l’Ituri sont évalués à près de 50.000 dollars américains.

Selon le chef du bureau de la Monusco à Bunia,cette énième dotation de la Monusco entre dans le cadre de sa mission de la protection des civils qui va améliorer tant soit peu les conditions du travail des éléments de la police nationale au niveau local.

« Cet appui de la Monusco à la police nationale congolaise à travers sa composante police fait suite aux différentes solutions de conseils de sécurité des Nations-Unies et souscrit également dans le cadre de la réforme de secteur de sécurité en RDC. Cette police qui a des comptes à rendre à la communauté,doit être bien outillée pour répondre aux attentes de celles-ci », a dit Josias Obad, chef de la Monusco Bunia.

Dans l’objectif de renforcer la collaboration police-population et appuyer les opérations proximité des éléments la PNC, ces contenairs seront placés à travers les trois communes de la ville de Bunia.

Quoi de plus normal pour le vice-gouverneur Charlo Tutu Martin de témoigner au nom du gouverneur de la gratitude à la Monusco.

« Au nom de son Excellence Monsieur le Gouverneur de la province, merci à la Monusco Ituri. Tout ce que nous avons souhaiter était de voir ce partenariat continuer et croître », a déclaré Charlo Tutu Martin,le numéro 2 de la province de l’Ituri.

Une photo de famille a clôturé cette cérémonie avant de procéder à la signature du procès verbal par différentes parties prenantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *