Kasaï Central : La FODEM à l’intérieur de la province, pour requérir les doléances de la femme rurale

Par Harnot Muanza

Sous l’initiative de sa fondatrice l’honorable Elysabeth Mbombo Mutshipayi, les membres de la FODEM ont effectué un périple dans les différents villages et groupements qui avoisinent la ville de Kananga et du territoire de Kazumba, pour discuter et parler développement durable avec cette population dont, la catégorie cible est principalement la femme dans le cadre du mois de mars communément consacré à la femme.

Dans cette tournée l’élue de KAZUMBA n’a pas oublié la coutume devenue constante de partager avec les femmes démunies, dans son geste elle a apporté les pièces de pagne des kits covid-19 constitué des lave-mains, des masques et des gels désinfectant.
Ce geste posé ces jours au lendemain du 8 mars la journée internationale des droits de la femme, n’est pas passé sans admiration dans le chef des bénéficiaires, qui ont remercié de vive voix la bienfaiteuse du jour d’avoir pensé à elles.
« Nous remercions beaucoup l’honorable Elysabeth Mbombo Mutshipayi pour ce geste d’amour et de compassion, certaines personnes utilisent leur argent pour fêter avec leurs enfants et faire des voyages à l’étranger, mais elle pense à la femme rurale, ce geste nous réconforte et nous prouve qu’il y a encore dans ce monde les gens qui dorment et se réveillent avec nous au coeur » a déclaré en langue tshiluba une de bénéficiaires au village Kongolo Moshi.

Plusieurs villages ont été ciblé et dans tous ces coins de la province du Kasaï central, la délégation de la FODEM a remis le lot de pagne aux femmes, des lave-mains aux écoles, et des masques aux chefs du village ou du regroupement trouvé sur place afin qu’une distribution équitable soit faite en toute transparence.

De Kongolo Moshi, le périple est parti de village en village et groupement en groupement, notamment : « Bena muanji, Bena tshitende, Bena Kayembe et Ngoya, matamba, Bena tshisungu, Bena kabu, Bena tshipamba, village Nfukumba, et lusala ».

Des comités de FODEM ont été constitué dans chaque groupement, et village afin de pérenniser les actions de la Fondation au près des populations vulnérables, qui sont même la cible des actions de la FODEM aux termes de ses statuts.

L’honorable Elysabeth Mbombo Mutshipayi sa fondatrice veut voir les femmes prendre en main le développement de leurs contrées respectives et booster les activités champêtres pour assouvir à la famine et la disette devenues récurrentes dans plusieurs coins de la province.

signalons que FODEM promet d’aller encore plus loin avec ses actions, pour toucher toutes les populations démunies et délaissées pour compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *