Kasaï Central : Le DG de l’OVD constate les difficultés d’avancement du projet Tshilejelu en Province

Par Harnot Muanza

Le directeur général de l’OVD Victor Tumba Tshikela s’en est rendu compte durant son séjour au chef-lieu du Kasaï central. Au cours d’une ronde sur terrain, il a visité les avenues de la révolution, Uka, l’aéroport et la base vie de Crec7. Sur les 35 km à asphalter, l’entreprise chinoise n’est encore qu’à l’étape des travaux préliminaires et à la construction des ouvrages d’assainissement.

 » Nous avons vu qu’il y a la fouille là où nous avons lancé le travaux, mais de l’autre côté un peu plus bas, nous avons pu voir que les travaux de construction de caniveau ont déjà commencé « , a dit le directeur général de l’OVD.

Lancé depuis le 29 mars dernier, le projet tshilejelu peine à avancer à kananga. Le directeur général de l’OVD Victor Tumba Tshikela s’en est rendu compte durant son séjour au chef-lieu du Kasaï central. Au cours d’une ronde sur terrain, il a visité les avenues de la révolution, Uka, l’aéroport et la base vie de Crec7. Sur les 35 km à asphalter, l’entreprise chinoise n’est encore qu’à l’étape des travaux préliminaires et à la construction des ouvrages d’assainissement.

« Nous avons vu qu’il y a la fouille là où nous avons lancé le travaux, mais de l’autre côté un peu plus bas, nous avons pu voir que les travaux de construction de caniveau ont déjà commencé », a dit le directeur général de l’OVD.

Le DG de l’OVD visite la base vie de Crec7
Selon les explications fournies par les responsables de Crec7, ce retard est dû notamment aux difficultés d’acheminement des engins et matériels indispensables à l’avancement des travaux.

« L’espace Kasaï a un grand problème en ce qui concerne l’approvisionnement. Les choses doivent venir soit par Lubumbashi ou par l’Angola via Kalambabuji. Nous avons examiné avec l’entreprise comment assurer l’approvisionnement. Aujourd’hui nous avons trois camions bloqués en route à cause de l’état de la route. L’atelier de concassage qui doit être placé à Nganza n’est pas encore arrivé pour le moment mais nous avons eu l’assurance au cours de cette réunion avec l’entreprise que d’ici un mois cet atelier va arriver. Il en est de même de l’usine d’enrobés qui partira de Kinshasa vers kananga. Mais en attendant, l’OVD a demandé à Crec7 d’augmenter sa production en terme de bloc et concassé », a expliqué Victor Tumba.

Au terme de la visite des chantiers, une réunion d’évaluation a été organisée à l’attention des parties impliquées dans l’exécution de ce projet présidentiel. Associé à cette rencontre, Emmanuel Iza kabukapu, président de la société civile du peuple a invité la population à sécuriser les matériels de Crec7 et ceux de l’OVD.

« Je demande à mes frères de s’apaiser encore une fois. Le projet a des étapes. Nous sommes dans l’étape d’approvisionnement et mobilisation. Qu’on mettent de l’eau dans nos vins. Le projet Tshilejelu, c’est Crec7 qui a mis en jeu ses moyens pour qu’on puisse le rembourser à un moment par l’état congolais. Nous avons tout intérêt à sécuriser d’abord les biens de Crec7, les biens de l’OVD, parce que c’est son là les biens qui permettent à ce qu’on puisse réhabiliter pour nous nos 35km « , a-t-il déclaré.

Profitant de son séjour à Kananga, le directeur général de l’OVD a aussi inspecté les travaux anti érosifs qui sont réalisés dans le cadre du Programme d’entretien routier, PER 2021. Sur financement du FONER, l’office des Voiries et drainage travaille sur 5 sites dans la ville de Kananga. Il s’agit des ravins SNCC, Kamulumba, hygiène, kashika, et le site Mpokolo. Grâce aux travaux exécutés par l’OVD, ces érosions ont été maîtrisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.