Kasaï-Central : l’ONG ACODIK appelle à la faisabilité du projet Tshilejelu dans la province

Par Harnot Muanza

L’Action Communautaire pour le Développement Intégral du Kasaï ACODIK, s’impatiente de voir le début des travaux du projet Tshilejelu dont la cérémonie du lancement de ces travaux ont été faite le 29 mars dernier par le ministre sortant des infrastructures et travaux publics, Willy Ngoopos.

Dans un entretien nous accordé ce lundi 26 avril 2021 par Jean-Pierre Kayumba, coordonnateur de cette structure membre de la société civile, il s’indigne de constater que malgré la présence du ministre des Infrastructures à Kananga , d’ici un mois les travaux de réhabilitation de la voirie urbaine n’ont pas toujours débuté.

“Je me demande si c’était une aventure pour que le ministre vienne ici avec sa délégation pour lancer les travaux, mais après son départ rien n’est fait”, s’inquiète Jean-Pierre Kayumba.

Cette structure appelle le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo à suivre de près ce projet pour qu’il soit effectivement lancé.

“Nous voulons la faisabilité de ce projet. Le Chef de l’État doit avoir un oeil regardant pour l’exécution de ce projet au Kasaï-central. Au cas contraire, nous allons mener les actions des grandes envergures”, conclut-il.

Il sied de signaler que les travaux de ce projet dit Tshilejelu devraient être exécutés par l’entreprise chinoise CREC-7 accompagnée de l’OVD comme maître d’ouvrage délégué.

La ville de Kananga bénéficiera de 35 Km de réhabilitation de la voirie urbaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.