Kasaï-Central/Procès experts : Le prévenu milicien Mukanda déclaré avoir été en contact avec les officiers militaires lors des conflits Kamuina Nsapu

Par Harnot Muanza

Lors de procès pour meurtre des experts de l’ONU qui se ténu ce mardi 20 avril 2021 à Kananga, le prévenu Jean-Bosco Mukanda a déclaré avoir été en contact avec des officiers militaires pour livrer des informations sur la milice Kamuina Nsapu.

Il cite notamment le colonel Isaac Safari, le major Naboti, le capitaine Job, Mapenzi Bahati Pipihu, ou encore le major Jacques Yav.

« Il y avait de fois où monsieur le colonel Mambweni me demandait les renseignements. Il m’avait demandé un certain nombre des renseignements sur la mort des experts », a-t-il déclaré à la barre.

Mukanda renchérit que les officiers militaires lui demandaient les informations sur certains points concernant l’activisme de la milice du côté de Bukonde et dans les villages environnants.

Par ailleurs, le prévenu Mukanda, a dit ne pas pas connaître le feu général Delphin Kahimbi alors que Sonia Rolley, la journaliste à Radio France Internationale, a déclaré à la Cour avoir eu le numéro de Jean-Bosco Mukanda auprès du feu général Delphin Kahimbi le 16 mars 2017.

Il sied de rappeler que la Suédoise Zaida Catalan et l’Américain Michael Sharp avaient été tués le 12 mars 2017 au Kasaï où ils enquêtaient sur des fosses communes dans le cadre d’un conflit armé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.