Kasaï Central : Un projet de la construction d’une ferme agro-pastorale de la prison centrale de Kananga en gestation par une des filières de l’ONU

Par Harnot Muanza

Sur demande du gouvernement provincial du Kasaï Central, un groupe d’agences des Nations-Unies (MONUSCO, PNUD, FAO, HCR) oeuvrant à Kananga va financer les travaux de construction d’une ferme agro-pastorale de la prison centrale de Kananga dans la localité de Mwamba Mbuyi, à 20 Km du centre-ville.

D’après le chef du Bureau de la MONUSCO Kananga, Patrick Oliveira, cette ferme agro-pastorale vise à répondre aux difficultés alimentaires dans cette maison carcérale et y renforcer l’Etat de droit.

« Cette mission fait suite à une demande du gouvernement provincial du Kasaï Central, pour appuyer la prison centrale de Kananga dans la mise en place d’une ferme agro-pastorale en vue de répondre aux difficultés alimentaires », a-t-il déclaré.

Pour le consultant Grégoire Ngalamulume, tout est parti d’un constat fait lors des états généraux de la justice en 2015, sur les mauvaises conditions pénitentiaires, notamment alimentaires.

C’est ainsi qu’un programme conjoint a été conçu, dit-il, par le PNUD et la MONUSCO pour le renforcement de l’État de droit en dotant la prison centrale de Kananga d’une ferme agro-pastorale, qui pourra produire une partie des vivres et essayer d’organiser quelques filières de formation professionnelle pour la réinsertion socio-professionnelle des détenus.

Motif de satisfaction du chef de division de la justice, qui estime qu’avec l’aboutissement de ce projet, la prison centrale de Kananga va remplir fidèlement son rôle régalien, de rééducation et réinsertion sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *