Kinshasa : La femme Congolaise a droit aux conditions maximales d’accouchement, déclare Grâce Mbongi aux habitants de Kimbanseke

Par Diego kayiba

Dans sa mission de réduire le taux de mortalité maternelle et infantile en RDC, Grâce Mbongi UMEK présidente de la fondation qui porte le même nom, est allée ce mercredi 02 septembre 2020, dans le quartier périphérique de la commune de kimbanseke.

Cadre choisi pour abriter cette grandiose cérémonie la paroisse sainte Athanase où les mamans et autres invités de marque sont venus, pour accueillir dès la descente du véhicule, une femme sympathique en la personne de *Grâce Mbongi UMEK*

Dans son speech, l’initiatrice et présidente de la fondation Grâce monde, a affirmé que la femme congolaise a droit aux conditions optimales d’accouchement.

Comme à l’accoutumée, le Docteur honoris causa, plaide à tout prix pour la libération des femmes et enfants bloqués dans des maternités à Kinshasa.

Satisfaites de cette journée, les participantes à cette cérémonie, ont salué la perspicacité légendaire.

À cela s’ajoute la bravoure que Grâce Monde Fondation a sur le bien fondé aux problèmes qui rongent les femmes congolaises. Par la même occasion, chacune d’entre elles a présenté ses préoccupations à Mme Grâce Mbongi UMEK, envue d’obtenir une réponse satisfaisante quant à ce.

Ces dernières souhaitent longue vie à la fondation Grâce monde de par ses gestes de générosité exprimée au travers les femmes congolaises.

La clôture de cette activité marquée par une mélodie et l’exhibition des pas de danse entre Mme Grâce Mbongi UMEK et d’autres participants présents à la paroisse sainte Athanase située dans la commune de kimbanseke.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.