LAMUKA : Après avoir été dribblé par TSHISEKEDI et exclu de Lamuka, Moïse KATUMBI devient plus qu’une chauve-souris, un Mbeya Mbeya politique

Par Jean-Valery Makanda

Si le ridicule pouvait tuer, mais nombreux de politiciens Congolais seraient déjà morts, car ils baignent dans l’immoralité et des actes très ridicules. Dans ce lot, retrouvez Moïse KATUMBI, qui détient actuellement le flambeau du richissime acte témoignant le ridicule grandeur nature de sa part.

N’ayant pas ses deux pieds sur terre le politicien, que d’aucuns doutent de sa nationalité Congolaise, a pris le risque de suivre les deux chemins. Croyant qu’il va obtenir des postes clefs dans le gouvernement de l’Union sacrée, en s’écartant de l’esprit des textes et idéologie, qui régissent Lamuka, et de l’autre côté, il cherche à mettre le bâton dans la roue politique de TSHISEKEDI, pour venger le dribble que FATSHI l’a donné, son piètre stratagème reste sans succès dans tous les deux camps.

Moïse KATUMBI (alias Soriano dagnono) étant entouré par des opportunistes sans vision, qui ont conduit Joseph KABILA dans le ravin se perd en chemin, troublé par son mauvais calcul politique incluant une ruse d’un écolier n’obtient pas gain de cause.

KATUMBI en vrai Kabiliste applique la méthode sa famille politique, qui exige qu’au cas où l’on constate que, quelqu’un, qui était notre électron apparié se détache de nous, il faut dédoubler sa formation politique pour le fragiliser.

Liant ainsi son échec à la honte, l’homme de nationalité douteuse porte officiellement la couronne de la honte, en s’autoproclammant sans vergogne et moins encore un scrupule Coordonnateur de LAMUKA, ce 10 Avril 2021, sans aucune cérémonie officielle de passation symbolique de la commande du présidium de LAMUKA, sachant qu’il a été déjà viré par ses pairs vu sa gourmandise politique, qui voulait bouffer à la fois dans LAMUKA et l’Union sacrée.

Cette passation de commande du présidium de LAMUKA a bel bien eu lieu entre les deux leaders incontestables de LAMUKA en l’occurrence : Martin Fayulu Coordonnateur sortant et Adolphe MUZITO Coordonnateur entrant.

Moïse KATUMBI en voulant dribbler ses pairs, il s’est fait dribblé lui-même, et chez TSHISEKEDI et dans LAMUKa, il devient plus qu’une chauve-souris, l’on peut retenir de lui, qu’il est devenu un Mbeya Mbeya politique (sans domicile fixe)

La honte a désormais des jumeaux : BEMBA et KATUMBI. Un leadership sans idéal ni repère, se perd. Comment peut-on être à la fois la commande avec l’Union sacrée et dans LAMUKA (résistance) ? Car ces deux structures politiques ont des contenus diamétralement opposés.
Celui qui a trahi, trahira toujours dit-on, et son salaire est bien connu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *