Lualaba : Jean-Marie TSHIZAINGA appelle tous les creuseurs artisanaux au calme, et d’attendre les réformes qu’on entreprend pour leurs intérêts

Par Diego Kayiba

Au cours d’un entretien à bâton rompu avec la presse le Ministre Provincial des Mines de la province de Lualaba, Jean Marie Tshizainga, a éclairé l’opinion sur certaines questions minières, qui font la Une notamment : L’exploitation artisanale dans cette province réputée minière.

Il fait appel au calme à tous les creuseurs artisanaux au moment où le Gouvernement provincial de Lualaba est en train de réformer les choses, ce dernier pense plus à leur intérêt, puisque pour le Gouvernement provincial de Lualaba l’exploitation artisanale est reconnue par la loi, et il a le devoir de mettre sa population dans des bonnes conditions, a dit Jean-Marie Tshizainga.

Et d’ajouter, pour ceux qui ne savent pas, nous sommes parfois dépassés, puisque nous gérons 170.000 creuseurs, et nous n’avons pas suffisamment des zones d’exploitations artisanales reconnues par l’État. Il nous arrive de négocier avec certaines entreprises pour leur trouver une place, d’autant plus que chaque Congolais a droit à un travail, et nous, nous n’avons pas suffisamment d’entreprises, a ajouté Jean-Marie Tshizainga.

Et d’insister, vous devez savoir qu’à l’époque la Gecamines pour 450 tonnes de minerais, elle utilisait 36.000 agents, mais aujourd’hui pour 1.500 tonnes les entreprises utilisent à peine 12.000 agents, puisqu’il y a l’auto-massions qui est entrée, on a pratiquement modernisé les choses. Chez nous quand quelqu’un travaille il a au moins 10 enfants, et tous ses enfants se trouvent dans le site artisanal, a-t-il insisté.

Et de marteler, il y a même des ingénieurs qui ont fini leurs études, qui ne savent pas travailler, ils se retrouvent dans le site artisanal, et nous sommes obligés de faire face à tous cela, ce n’est pas facile, on a demandé au Gouvernement de nous aider y arriverons.
On a demandé également qu’on puisse transformer certains creuseurs artisanaux en agronome, on le fera, mais ça demande beaucoup de moyens, a martelé le Ministre Provincial des Mines Jean-Marie Tshizainga.

Et de conclure, nous avons pris des initiatives pour mettre fin à des pratiques négrières dans les entreprises Chinoises évoluant dans le domaine minier, vous avez appris qu’il y a même un Chinois qui est en prison, nous voulons que ces gens respectent la loi Congolaise, et qu’ils marchent selon ce que nous leur demandons de faire, nous serons très regardant et les choses vont aller de l’avant.
Si ces Chinois estiment que l’attestation de leur frère s’est fait dans l’illégalité, ils ont droit d’aller en appel, de toute façon nous allons appliquer la loi, c’est la justice qui l’a fait nous ne pouvons pas remettre en question cette action de justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *