Maniema : Les femmes de la société civile lance une alerte contre les fauteurs de troubles

Par héritier kazadi

Les femmes du Maniema lance l’alerte rouge pour barrer la route aux députés frauteurs de troubles, qui ont initiés pour la énième fois une autre motion de défiance pour déchoir le gouverneur Auguy MUSAFIRI Nikola Mioma récemment réhabilité par la Cour constitutionnelle.

Ces femmes en colère ont descendues dans la rue ce mardi 9 mars, pour manifester leur ras-le-bol à l’occasion de la journée Internationale de la femme.

Une marche a été organisée par ces femmes, marche qui est partie du rond point du cinquantenaire en passant par le boulevard Joseph Kabila et qui a chuter à la résidence officielle de la présidente de l’Assemblée provinciale Dr Gertrude Kitembo où elles ont prononcée leur discours.

Pour appuyer leur demarche, elles ont par la même occasion organisé dans l’après-midi de ce même mardi, une autre cérémonie similaire qui s’est déroulée devant le siège de l’organe délibérant du Maniema.

il faut dire que la ville de Kindu vit sous une impasse causée par cette tension, qui ne dit pas son nom. l’électricité est suspendue dans l’air et ça peut exploser à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *