Nord-Kivu : Altercation entre les conducteurs de taxi-motos et la police soldée par des dégâts humains et matériels à Butembo

Par Guy Aezema

Des dégâts humains et matériels ont été enregistrés ce vendredi 08 janvier 2021 dans l’altercation entre les conducteurs de taxi-motos et la police nationale congolaise en ville de Butembo au Nord-Kivu.

Le commandant intérimaire ville de Butembo avance un bilan d’un mort, plusieurs blessés dont un major et bon nombre des biens cassés

Suite à cette situation, certains conducteurs de taxi-motos ont été interpellés pour manque de plaque d’immatriculation sur la voie publique.

Pour le commandant ville en intérim, colonel Paul Ngoma, la police est un service de l’ordre rassurant que les éléments ne peuvent pas céder devant les caprices des motards.

Le numéro 1 de la police accuse tout de même le président de l’Atamov,une association des conducteurs de taxi-motos d’avoir déclaré la guerre contre la police.

Alors que le calme semblait s’installer, une foule composée majoritairement des jeunes et mineurs transportant le corps sans vie d’une victime de l’opération de bouclage est venu de Furu, une contrée en ville de Butembo pour conduire la dépouille à la morgue de l’hôpital Matanda. Arrivée au niveau du rond-point, c’est un face à face entre les manifestants etFARDC.

Toutefois, face à la résistance, l’armée laissant libre passage à ces jeunes munis des croix et pierre. Devant la morgue, c’est le parlementaire Tsongo Léon nous relate le fait sans caché ses émotions.

L’homme de FURU parle d’un Héros, ce jeune de 12 ans tué par balle et promet une vengeance face à cette situation.

Pour sa part, le numéro 1 du quartier Congo y’a Sika partage la douleur avec la famille du nommé Robert Munyahali touché par balle dans leur parcelle situé à au moins 1km du centre ville et appelle ses administré au calme en attendant la décision de l’hiérarchie urbaine.

La plaque d’immatriculation de motos imposée par le gouvernement provincial du Nord-Kivu n’est pas bien digérée par la population meurtrie de l’insécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.