Nord-Kivu/Santé : La jeunesse se lance dans la sensibilisation contre Ebola et la covid-19 à Beni

Par Guy Aezema

Le conseil local de la jeunesse se lance dans la sensibilisation pour lutter contre la maladie à virus Ebola et la covid-19 dans la chefferie des Bashu en territoire de Beni au Nord-Kivu.

Cette structure de la jeunesse qui garde encore des mauvais souvenirs de la dixième épidémie d’Ebola dans cette chefferie, dit lancer cette sensibilisation, suite à la répartition d’Ebola au Nord-Kivu et à la flambée des cas de Covid-19.

À en croire le vice-président du conseil local de la jeunesse en chefferie des Bashu, différentes Cellules d’Animation Communautaire,C.A.C. se sont organisées a l’intention des jeunes afin de leur parler d’Ebola et ses conséquences.

Kasereka Vivaya Roland se félicite de l’appropriation de ce message par la majorité des jeunes qui se lancent aussitôt dans la pratique des mesures barrières contre Ebola et covid-19. Celui-ci évoque cependant plusieurs difficultés auxquelles ils font face au cours de la sensibilisation.

« Les jeunes ont compris que la maladie existe,la maladie est en train de ravager les gens. Nous les appelons à respecter les mesures préventives pour lutter contre cette propagation. Nous leur montrons que la maladie est capable de ravager les gens et nous leur montrons le milieu où les maladies ont commencé, où les gens ont été victimes,les autres sont déjà des orphelins. La grande difficulté à laquelle nous nous heurtons c’est le moyen qui fait défaut. Parfois, il arrive où on peut avoir le besoin d’un matériel », a-t-il dit.

Notre interlocuteur déplore que certains habitants s’activent davantage dans la diabolisation de certains projets exécutant la zone de santé de Vuhovi dans le cadre de la prévention contre la maladie dont Ebola.

Il les invite à se mettre à l’abri de toute forme des rumeurs allant dans le sens de décourager toute lutte contre Ebola et les autres maladies.

« On nous a amené le projet, c’est pour venir nous aider, c’est pour venir réhabiliter nos routes,ce n’est pas parce qu’il y a peut-être quelque chose qui viendra pour nous tuer, car cette mentalité demeure dans la mémoire de certaines personnes. Ce projet est venu pour nous aider car nous étions dans le chômage », a-t-il fait savoir.

Ce cadre de la jeunesse dans la chefferie des Bashu a aussi appelé les jeunes à lutte contre les anti valeurs et à s’engager plutôt dans les actions visant le développement de leurs entités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *