POLITIQUE : Dedoublement au sein de l’Alternance pour la République , AR

Par Jeancy Ngoy Ipako

Après la déclaration signée, le mercredi 9 septembre à Kinshasa, par les représentants de trois partis membres de la plateforme Alternance pour la République » (AR) à savoir : Dr Samba Tele Jean-Pierre du Mouvement pour la révolution des mentalités (MRM), honorable Nkizinkiko Nephtali du PANADI et Me Christina Nkoy de CONADE, ont rappelé que l’Alternance pour la République est une plateforme politicoélectorale membre de l’opposition politique en RDC et enregistrée au ministère de l’Intérieur. Ainsi, ces derniers ont réaffirmés leur loyauté et attachement à Moïse Katumbi, initiateur principal. Ils s’engagent pour ce faire, à continuer à le soutenir fidèlement « au regard de sa vision d’une République capable de redistribuer à son peuple, le gain régulièrement gagné ».

De ce fait, il s’est tenue le jeudi 10 septembre une réunion de la conférence des présidents de l’alternance pour la République (AR), entre autre le coordonnateur Jean Claude muyambe et son secrétaire général honorable Jean-bertrain ewanga traitant d’un « pseudo-AR » du camp Dr Samba Tele Jean-Pierre du Mouvement pour la révolution des mentalités (MRM), honorable Nkizinkiko Nephtali du PANADI et Me Christina Nkoy de CONADE.

Certes, au terme des debats et délibération d’où il a été arrêté clarifications suivante ;

« A la lumière du chapitre 3, article 12, point 1 du protocole d’accord du 28 octobre 2016 creant l’Alternance pour la République, la conférence des présidents, comme organe suprême de la plateforme, fustige et dénonce abjectement le comportement irreponsable et irrévérencieux de l’honorable Nkizinkiko, président du PANADI avec ces deux complices qui se sont arrogés le luxureux droit d’engager l’AR dans une position politique qui n’est pas la sienne, en violation flagrante des dispositions tant statutaires, légales que règlementaires en vigueur. Ce, à travers un document  » torchon » avec entête falsifiée, désapourvu du sceau officiel de l’AR, date du 9 septembre dernier, avec signatures de ces trois malveillants frondeurs, dont une « PO », sans qualité, en mal de positionnement, ainsi qu’incompétents d’engager ni de près, ni de loin l’organisation à l’egard des tiers » a dit le communiqué

D’autres part à travers ce communiqué le camp Jean-Claude Muyambe signale que  » l’Alternance pour la République est un regroupement politique régulièrement enregistré au ministère de l’Intérieur avec personnalité juridique et, par conséquent, n’est et n’a jamais été une propriété privée de quiconque. De ce fait la conférence des présidents de l’AR considère cette énième tentative de falsification, de contrefaçon et de dédoublement comme un non-événement, car ce trio de frondeurs, parmi lesquels 2 présidents et 1 secrétaire général adjoint de partis politiques, ne représente ruen des 18 partis politiques et 6 associations membres de l’AR » ajoute-t-il

Suite de celà la conférence des présidents de l’alternance pour la République traite d’indisciplinés la partie Nkizinkiko  » Au regard de ce qui précède, la conférence des présidents de l’AR considère cette fronde d’indisciplinés comme un acte délibéré de rébellion. En foi de quoi, elle exclut à ce jour ce triptyque de dissidents accompagné de leurs partis avec effets immediats, conformément à l’article 13, point 1, sous-point 1 et point 2, sous-point 3 du Règlement intérieur » a-t-il déclarée

Pour finir, l’Alternance pour la République du bâtonnier Jean-Claude Muyambe et honorable Jean-Bertrain ewanga réaffirme son soutien au Chef de l’Etat
 » Cela étant, la conférence des présidents de l’AR réaffirme enfin son soutien indéfectible au Président de la République, Chef de l’Etat Félix -Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO » a-conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.