RDC : Accablé par le rapport crédible de l’IGF, Willy Bakonga cherche à échapper en accusant l’IGF de torpiller la gratuité de l’enseignement

Par Jean-Valery Makanda

Depuis un certain temps les acolytes du Ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique, Willy Bakonga se sont engagés dans une campagne de sape de l’image de l’Inspection Générale des Finances, après que cette dernière, ait révélé au grand jour l’implication de Willy Bakonga dans la malversation financière dans le fonds alloués à la gratuité de l’enseignement initiée par le Chef de l’État.

Se sentant coupable ce dernier ne jure que par détruire l’image de l’IGF en engageant un groupe de charlatans journalistes pour faire des incantations dans les réseaux sociaux.

C’est ainsi l’on s’interroge entre celui qui vole l’argent de la gratuité de l’enseignement et celui qui fait arrêter le voleur, qui torpille l’action du Chef de l’État, qui est la gratuité de l’enseignement primaire ?
Le monde à l’envers.

La Banque Mondiale la bailleresse des fonds de ce programme a, à cet effet, félicité les autorités de la République Démocratique du Congo pour bonne gouvernance et renforcement du contrôle des fonds mis à la disposition de l’EPST. Elle a par la suite souhaité l’arrestation des gens accusés par l’IGF après son rapport crédible, pour poursuivre le financement de ce programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *