RDC-Diaspora: Yannick Kwazi dénonce le complot de politiciens dans les guerres de l’Est

Par Jean-Valery Makanda

Dans une interview accordée au Reportage.CD, vendredi 20 août, Yannick Kwazi, cadre du parti politique le Rassemblement du Peuple pour la Démocratie et le Renouveau (RPDR) s’insurge contre les comportements de politiciens qui sont à la base de tueries, viols et assassinats à l’Est du pays.

En exil politique en Europe, l’acteur politique accuse les régimes du président Félix Tshisekedi et de son prédécesseur Joseph Kabila, qui selon lui, sont les acteurs clés de ce qui se passe à l’Est du pays dû à leur attachement avec le pouvoir de Paul Kagame. Il plaide pour que les choses changent dans son pays.

« J’ai quitté le pays d’une manière illégale, après avoir dénoncé le complot des assassinats à l’Est du pays. Le complot de Joseph Kabila et du président rwandais Paul Kagame. Notre souci était de voir que les choses puissent changer au Congo surtout à l’Est où les massacres continuent jusqu’à présent, sous la complicité des autorités du pays avec leurs alliés rwandais», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, il promet de continuer son combat jusqu’à trouver gain de cause: « Jusque-là, il n’y a aucune amélioration. Le tribalisme continue à gagner du terrain, la justice est toujours sélective, les assassinats, les viols à l’Est du pays et dans d’autres provinces deviennent de faits normaux. Les groupes armés continuent à terroriser les populations au Nord-Kivu et en Ituri, avec la complicité de nos voisins. Nous devons continuer notre lutte jusqu’à chasser les ennemis de la population, qui veulent balkaniser notre cher pays», a t-il conclu.

Malgré l’État de siège décrété dans les provinces du Nord-Kivu et Ituri, de graves violences continuent d’être perpétrées sur les populations de l’Est de la RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *