RDC : Dr Dénis MUKWEGE invite les gens à signer la pétition initiée par SurvivantesRDC, appelant à une justice de transition en RDC pour le RapportMapping

Par Diego kayiba

Dans son compte Twitter le docteur Dénis Mukwege ne se lasse point dans ses plaidoyers, il appelle les gens signer une pétition initiée par Amnesty, voici qu’il déclare :

Il n y aura pas de paix en RDC tant que régnera l’impunité! Veuillez signer cette pétition initiée par
SurvivantesRDC, approuvée par amnesty & nombreux autres défenseurs des droits humains, appelant à une justice de transition en RDC. RapportMapping

Cette structure a adressé une lettre au Secrétaire Général de l’ONU pour réclamer toujours la justice en RDC, pour mettre fin aux crimes commis en dans notre pays.

Lettre au Secrétaire Général de l’ONU.

Objet : Mise en œuvre effective des recommandations issues du Rapport du projet Mapping concernant les violations les plus graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises en RD Congo entre 1993 et 2003

A l’attention de Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies

Copie pour information à :

Monsieur le Président de la République Démocratique du Congo ;
Madame la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en RDC ;
Madame la Haute Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l’Homme ;
Monsieur le Président de la Commission de l’Union Africaine;
Monsieur le Secrétaire Général,

En ce dixième anniversaire de sa publication, le Rapport du projet Mapping (publié le 1er octobre 2010) concernant les violations les plus graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises sur le territoire de la République Démocratique du Congo entre 1993 et 2003 demeure sans suite. Aucune recommandation relative aux mécanismes garantissant le droit des victimes à la vérité, la justice et la réparation n’a été mise en œuvre. En outre, la liste contenant les noms des auteurs présumés desdites violations, qui pourraient être constitutives de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et du crime de génocide, est toujours gardée secrète par le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme à Genève.

Les massacres et les atrocités de masse, y compris les violences sexuelles liées aux conflits, se poursuivent au quotidien dans un climat prévalent d’impunité, notamment car certains de ceux qui devraient en répondre occupent de hautes fonctions au sein des institutions et des forces de sécurité et de défense en RDC et dans la sous-région, et d’autres circulent librement dans des pays étrangers.

Monsieur le Secrétaire Général,

Nous sommes convaincus qu’il n’y aura ni sécurité ni développement en République Démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs sans le respect des droits humains et sans une justice indépendante et impartiale pour traiter les crimes graves commis en RDC tout en garantissant aux victimes leurs droits à la justice, à la vérité et aux réparations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *