RDC : La Ministre Adèle Kayinda accusée de transformer la mission officielle de service aux préparatifs de la campagne électorale de 2023 avec l’argent du trésor public

Par Le Reportage.cd/Opulence info.net

Adele Kayinda, Ministre ayant en charge le portefeuille de l’Etat congolais est officiellement en mission de travail en Afrique du Sud. Selon les différents ordres de mission consultés par notre rédaction, plus de 30 agents de ce ministère accompagnent Kayinda à Johannesburg.

La mission principale de ce déplacement, est « la chercher des partenaires pour la relance de la Caisse Générale d’Epargne du Congo, (CADECO) », en faillite depuis plusieurs années.

Cependant, plusieurs sources sein du Conseil Supérieur du Portefeuille, (CSP), mais aussi certains membres de son équipe renseignent qu’en Afrique du Sud Adele Kayinda s’est employé à préparer sa campagne électorale de 2023 avec les fonds du trésor public, plutôt que de s’adonner à la quête des partenaires.

D’après les explications fournies à OPULENCEINFO.NET Adele Kayinda passe ses journées à faire la ronde des imprimeries des polos, T-shirts, Flyers, affiches, banderoles en perspectives de sa campagne électorale de 2023.

« Un montant important de fonds destinés à la mission a été d’ailleurs engagé pour la signature d’un contrat avec quelques maisons d’imprimerie », lâche un membre faisant partie de sa suite.

Bien qu’étant en mission, ce dernier ne s’imagine pas le fait que les agents attitrés pour ce déplacement ci-haut technique aient été laissés à Kinshasa par la Ministre en faveur de sa famille biologique, ses frères et sœurs de l’église, amis et connaissance, tous non concernés du point de vue technique sur des questions qui devraient être aborder à Johannesburg.

« Imaginez-vous qu’un frère de la Ministre a effectué le déplacement de l’Afrique du Sud, quel sera son rôle sur place ? Si ce n’est que celui de bouffer les frais de mission ? », s’interroge une source de la primature qui requit l’anonymat.

Toujours selon la même source, « au sujet de ce voyage, le choix des agents désignés par la Ministre pour l’accompagner a été fait dans le seul but lucratif. Elle a voulu que ses frères et sœurs gonflent leurs poches que de travailler pour l’Etat ».

Ce voyage n’a pas laissé indifférent les agents de la CADECO, qui ne s’expliquent pas la présence dans la délégation de la Ministre de leur Président de Conseil d’Administration (PCA) alors que le Directeur Général qui maitrise toutes les difficultés de cet établissement public, qu’il gère au quotidien, est resté à Kinshasa.

Le cas Adele Kayinda, Felix Tshisekedi et Sama Lukonde interpellés

Au regard de la gestion du ministère de portefeuille, plusieurs analystes estiment que le casting à ce poste a été fait tout en oubliant le critère de compétence.

Adele Kayinda qui n’a pas un comportement exemplaire, c’est-à-dire n’a pas intégré la vision du Chef de l’Etat dans son agir combat indirectement le projet du peuple d’abord, qui est le leitmotiv de Felix Tshisekedi.

Plusieurs dénonciations au sein de son cabinet, plusieurs frustrations, la promotion de la coterie, clientélisme et népotisme ont semé un climat de méfiance et de mépris au sein de ce ministère clé du Gouvernement Sama.

Garant du bon fonctionnement de toutes les institutions, Felix Tshisedi et son Premier Ministre Sama Lukonde sont invités à suivre de près la situation au sein de ce Ministère afin de ne pas clouer d’avantage les portefeuilles de l’Etat, qui sont déjà en état de disparition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *