RDC : La sécurité et le développement au centre d’échanges entre sénateurs et députés provinciaux du Nord-Kivu

Theo Liko

Un groupe des sénateurs a échangé ce mardi à Kinshasa dans la commune de la Gombe avec les députés provinciaux du Nord-Kivu autour de la situation sécuritaire, humanitaire, développement mais aussi le financement et la rétrocession de cette province.

Pierre Kabanda Kayobotsi, Célestin Vunabandi Kanyamihigo, Jean Munkinti Baumbilia et Jean Pierre Kibaya Munembwe sont des sénateurs qui ont reçu ces élus autour d’une table pour débattre sur la situation préoccupante dans cette partie du pays.

Au total, 11 élus provinciaux venus à Kinshasa pour pendre part à l’investiture du gouvernement Sama Lukonde ont répondu à cet appel.

A l’issue des pourparlers, le sénateur Pierre Kabanda a fait le point. « Nous avons reçu nos électeurs, les députés provinciaux du Nord-Kivu qui sont à Kinshasa pour l’investiture du nouveau gouvernement et nous avons ainsi profité de cette occasion pour les recevoir autour d’une table et parler aussi des problèmes qui touchent la province. Ils sont au nombre de 11 et notre rencontre a tourné autour des problèmes généraux au Nord-Kivu. Il y a l’insécurité qui est au premier point, mais aussi le problème de rétrocession car le gouvernement provincial et l’assemblée provinciale ne reçoivent pas de rétrocession. C’est un grand problème. Les attentes sont énormes par rapport à la province du Nord-Kivu en terme de sécurité, d’investissement et de développement », a affirmé le sénateur Pierre Kabanda Kayobotsi devant la presse.

Pierre Kabanda a également saisi l’occasion pour saluer l’investiture du gouvernement de l’union sacrée qui, estime-t-il, est composé des jeunes et pourra répondre aux attentes de la population du Nord-Kivu en particulier.

Ce groupe des sénateurs s’engage aussi à s’impliquer et à faire le suivi auprès du gouvernement de la République afin que la paix soit retrouvée sur toute l’étendue de la province, étant donné que la sécurité des populations est une question prioritaire.

«Nous sommes contents qu’il y ait déjà un nouveau gouvernement composé des jeunes. Tout notre espoir repose sur ça. Nous estimons que cette fois-ci les choses vont commencer. Nous sommes conscients que tous les problèmes qu’on a posés et qui n’ont jamais trouvé des solutions pourront trouver un aboutissement heureux. Le 1er ministre a promis aussi des grandes reformes au sein de l’armée et des forces de sécurité, nous trouvons cela efficace car la guerre n’est pas seulement au Nord-Kivu mais dans toute la partie Est de la RDC. Nous attendons de lui qu’il prenne les choses en main», a-t-il conclu.

Pour sa part, le député provincial du Nord-Kivu. Kakule Saasita, élu de la circonscription électorale de Lubero, a indiqué que « le Premier Ministre a dans son programme effleuré la grande partie des actions à mener pour la pacification définitive de l’Est, notamment l’éradication des ADF. «Notre travail en tant que députés provinciaux, ensemble avec les sénateurs, c’est de voir comment accompagner ce programme et voir à notre niveau ce qu’on peut mener comme plaidoyer auprès de ce gouvernement pour que ceci soit effectif».

Kakule Saasita croit que Le programme du premier Sama Lukonde est réaliste car, « sa faisabilité ne dépend pas de temps mais de la volonté. «C’est un 1er ministre fort et il a aussi une équipe forte. Nous pensons qu’avec cette force cette jeunesse, nous espérons qu’il va poser les bases nécessaires de ce qu’il a donné comme programme. Nous avons levé l’option au sein de l’union sacrée d’accompagner cet élan». A-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *