RDC : L’aggravation de la justice populaire à Beni, l’honorable Paul Mohindo appelle la population au calme et à dénoncer ses bourreaux pour qu’ils soient jugés

Par Diego Kayiba

« Nous continuons à regretter par rapport à la situation qui se passe au niveau du territoire de Beni, il y a des gens qui continuent à être égorgé, mais plus particulièrement, nous constatons ce dernier temps une sorte d’aggravation de justice populaire, nous pensons qu’il est important que la population puisse se calmer », a encouragé l’honorable Paul Mohindo.

« Nous comprenons qu’effectivement la population est fatiguée, nous comprenons également qu’il y a une sorte de décolère, dire, les massacres ont dire maintenant sept ans, nous comprenons bien évidemment toutes ces situations, qui font en sorte que les gens puissent appliquer la justice populaire », a déclaré l’honorable Paul Mohindo.

« Mais nous pensons que les gens, qui sont captivés puissent être totalement jugés. Ne vous en faites pas, le jugement pour ceux qui massacrent la population de Beni va intervenir, mais si on attrape quelqu’un, et qu’on le tue automatiquement, on aura pas des personnes, qui seront jugés, c’est ainsi nous lançons un appel au calme à la population, nous profitons également de l’occasion pour demander que les autorités tant civiles, politiques et administratives de pouvoir travailler, pour rendre favorable le climat de collaboration entre les populations et toutes les forces de sécurité, a insisté l’honorable Paul Mohindo.

« Il faudrait également éviter les tracasseries mais aussi des arrestations arbitraires. Il est aussi important à ce que notre armée soit soutenue, nous lançons un appel ici aux Ministre de la défense et des finances, nous demandons instamment un appui pour les militaires, qui se battent au niveau de Beni. Nous demandons également l’accroissement de leurs effectifs, tout en remplaçant ceux qui sont déjà fatigués, et à la population de continuer à collaborer avec les autorités pour que la paix soit une réalité dans peu de jours, a conclu l’honorable Paul Mohindo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *