RDC : L’autoritarisme du Conseil d’État s’immisce et s’applique à la FEC, et le pousse à rejeter la candidature d’Albert Yuma en faveur de Dieudonné Kasembo

Par Diego Kayiba

Dans un communiqué du Conseil d’État rendu public ce mardi 22 décembre 2020, l’on constate une sorte d’autoritarisme de la part de ce dernier, la raison qui l’a poussé à annuler l’élection d’Albert Yuma s’applique en faveur de Dieudonné Kasembo Nyembo. Alors où va-t-on avec ces deux poids deux mesures de la part cette institution judiciaire ?

Le Conseil d’Etat annonce avoir retenu une seule candidature, celle de Dieudonné Kasembo Nyembo au poste de président du conseil d’administration de la FEC. Il est associé gérant de la société Gecotrans.

Le Conseil d’État a par cette occasion prévu l’élection du président de cette ASBL demain mercredi 23 décembre 2020, elle se sera par bulletin secret en groupe du corps électoral, seulement ceux qui sont des membres du conseil d’administration de la FEC, à son siège social.

Voici le déroulement de l’élection tel que prévu par le Conseil d’État, ce mercredi 23 décembre 2020: 09h50 installation des urnes de vote devant les huissiers de justice et témoins des candidats;

À partir de 10 h 00 à 15 heures, le vote par bulletin secret indique le communiqué de Conseil d’État ;
15 h 15 à 16h00 dépouillement devant les huissiers de la justice et témoins des candidats ;

16h15 proclamation des résultats par communiqué de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *