RDC: Le CEPADHO documente 153 civils tués dans un mois

Par héritier kazadi

Le centre d’étude pour la promotion de la paix ,la démocratie et les droits de l’homme CEPADHO, notifie 153 civils tués par DAECH- RDC à l’espace d’un mois dans le territoire de Beni et d’Irumu au Nord-Kivu et ituri,dans son bulletin d’information rendu public ce mercredi 31 mars 2021.

Cette publication est de Maître Omar Kavota,vice président du conseil d’administration du CEPADHO ,qui indique que les terroristes dont il est question y ont opéré ce carnage dans la nuit de mardi 30 au matin de ce mercredi 31 mars courant,l’agglomeration de BEU-MANYAMA est situé en localité des BABILA-BAKAHEKU, Groupement des Batagi-Mbau, dans le Secteur de BENI-MBAU, au nord-ouest du Territoire de BENI, en Province du NORD-KIVU, à la limite avec la province voisine de l’ITURI.

Des informations parvenues au CEPADHO en rapport avec cette attaque font état d’un bilan très lourd dans le rang des civils: 23 tués civils, y compris des femmes et des enfants. Il n’est pas exclu que ce bilan soit revu à la hausse, étant donné que, outre les tueries, les assaillants ont kidnappé une cinquantaine des civils dans les agglomérations de BEU-MANYAMA, de MOLISO et environs. L’on fait également état de l’incendie de plusieurs habitations, de pillage du petit bétail et des vivres, au passage de ces islamistes
Ce massacre intervient au lendemain de celui perpétré par les mêmes Terroristes à MASEKUDE (dans le Territoire voisin d’IRUMU) où 5 civils, habitants de TCHANI-TCHANI (Territoire de BENI), ont été tués et 3 autres grièvement blessés.

Un peu avant, dans la journée de lundi 29 mars, vers 14h00 locale, les éléments de DAECH-RDC (ADF/MTM) avaient pris d’assaut la position des FARDC à MAHALA, entre OTOMABERE et NDIMO, sur l’axe routier LUNA-KOMANDA. Là, ils avaient tué un civil avant que les FARDC ne neutralisent 7 parmi eux. Ce dont on félicite la réplique des forces armées.

Le CEPADHO fustige cette barbarie, toujours monotone, de la part de DAECH-RDC. Avec le carnage perpétré à BEU-MANYAMA, notre Organisation dénombre 153 civils, ceux qui ont été massacrés par DAECH-RDC au cours du mois de mars en Territoires de BENI et d’IRUMU. Ce qui représente une moyenne de 5 civils massacrés par jour.

Tout en soutenant les FARDC et les Casques bleus de la MONUSCO dans la lutte contre DAECH-RDC, le CEPADHO les encourage aux actions d’anticipation des attaques de ces Terroristes. Il encourage par ailleurs les USA à accélérer leur appui militaire à la RDC dans la traque contre ces Jihadhistes.

Par la même occasion,cette organisation en appelle à la mobilisation de toutes les Institutions de la République. Il exhorte les autres États amis de la RDC et l’Union Africaine à venir au chevet des FARDC dans le combat contre cette menace à la paix et la sécurité du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *