RDC : Les gardes du corps du Ministre de la défense Gilbert Kabanda ont agressé le journaliste Fiston Nguya

Par Jean-Valery Makanda

 

 

À l’occasion de la journée internationale de commémoration des morts et des parents célébrée chaque 1er Août de chaque année, c’est ainsi les journalistes étant curieux des faits informationnels et à la recherche d’information se sont rendus dans le cimetière Nécropole entre terre et ciel, pour couvrir cet événement depuis le matin dans le lieu sus-évoqué.

 

 

Couvrant calmement cet événement le journaliste Fiston Nguya étonné de voir une suite officielle, entrer avec les armes au cimetière, chose défendue par l’administration du cimetière, s’approchant pour vérifier de qui s’agit-il, les éléments de garde du Ministre de la défense, Gilbert Kabanda Kurenga, se sont gratuitement attaqué au journaliste Fiston Nguya, le tabassent avec les crosses d’armes au coût et aux côtes en présence du Ministre, lui-même, qui n’a dit mot, c’est comme-ci, il était l’ordonnateur de cet acte barbare.

 

Les Ministres Congolais d’habitude, s’il y a un incident entre les journalistes et son équipe, ils ont l’habitude d’écouter, et de trouver une solution, Gilbert Kabanda Kurhenga ayant déjà une nationalité Congolaise, qui frise le doute se permet de répondre insolemment à proximité de l’injure aux journalistes, qui, dans leur solidarité à leur confrère se sont approchés à lui, pour lui faire remarquer cet acte ignoble.

Le Ministre de la défense Gilbert Kabanda Kurhenga incapable de défendre n’est-fût que un de nos territoires à l’Est du pays et de taire les groupes armés, trouver mieux de laisser le journaliste se faire cogner par ses gardes avec les crosses d’armes, comme-ci ils se battaient avec les ADF nalu.

Éclaboussé par la honte après les réclamations des journalistes l’équipe du Ministre a tenté de corrompre le journaliste Fiston Nguya avec 100 dollars pour ne pas dénoncer ce fait, ce dernier a rejeté cette proposition préfère mieux, dénoncer cette barbarie orchestrée par le Ministre Gilbert Kabanda Kurhenga et son équipe, qui ont foulé aux pieds la dignité du journaliste Fiston Nguya, un incivisme à grande échelle de la part d’un homme d’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.