RDC : Levée des immunités de certains parlementaires, Thierry Monsenepwo sollicite qu’une tripartite soit tenue entre l’IGF, le pouvoir judiciaire et le parlement

Par Diego Kayiba

LA JUSTICE ET LE PARLEMENT MARQUENT LES PAS, L’ESPOIR S’EST ENVOLÉ.

« Si on ne met pas la justice et le parlement au même niveau de raisonnance que l’ INSPECTION GÉNÉRALEDESFINANCES, la lutte contre les détournements n’avancera d’un iota », a dit jean thierry Monsenepwo.

Réagissant à ce qui s’est passé au sénat, par rapport à la demande de levée des immunités de certains élus, que le président de la ligue des jeunes de la CCU a sollicité que très vite une tripartite soit tenue entre l’IGF, le pouvoir judiciaire et le parlement, afin de faciliter et de donner suite aux multiples dossiers initiés par CES INSPECTEURS DES FINANCES contre certains compatriotes soupçonnés de détournement des deniers publics.

Pour Jean Thierry Monsenepwo, le travail abattu aujourd’hui par l’Inspecteur général Chef de Service, Jules Alingete et son équipe est à saluer et représente véritablement un espoir énorme pour le peuple, qui derrière le Président de la République croient en la fin de la corruption et du collage des fonds de l’état. Mais malheureusement, regrette-t-il, ce travail de savant et avant-gardiste est stoppé net soit par une justice lente à boucler certaines instructions, ou par une Assemblée nationale et un sénat lourd à lever les immunités de certains membres du gouvernement central et où membre de l’hémicycle. Qui ainsi, échappent à la justice où des millions de congolais les attendent afin de connaître la vérité sur leur argent présumé détourné par eux.

Pour jean thierry Monsenepwo, le Président de la République qui tient à l’Etat de droit et à ses corollaires, ferait mieux de convoquer au sommet cette réunion de mise au point des vues pour que désormais le Parlement et le Pouvoir Judiciaire aient le même œil que le Vaillant soldat Jules Alingete Key, sur les detourneurs de notre argent. Si non, conclue-t-il, les enquêtes de l’IGF ne resteront que lettre morte et la République Démocratique du Congo ne restera que pays à haut taux de corruption et des couplages des recettes publiques.
Sauvons les générations futures et le progrès de la RD Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *