RDC : Mboso N’kodia signe un scandale à l’Assemblée nationale

Par Jean-Valery Makanda

En dehors de marcher sur l’arrêt de la Cour Constitutionnelle, qui a attribué au Bureau d’âge, qui était dirigé par l’honorable Mboso N’kodia les prérogatives du Bureau provisoire, pour traiter la pétition du Questeur adjoint du Bureau Mabunda qui était restée et organiser les élections du Bureau définitif, ce dernier signe un autre scandale.

Lors de son investiture comme le président du Bureau d’âge l’honorable Mboso N’kodia Christophe, qui maîtrise pertinemment bien la constitution du pays, le lendemain il a signé un scandale à l’Assemblée nationale en nommant le député national Samuel Mbemba élu de Lukunga comme son Directeur de cabinet en violation de l’article 108 de la constitution.

Cet article de la constitution stipule que : Le mandat de député national est incompatible avec le mandat de Sénateur et vice-versa.
Le mandat de député ou de sénateur est incompatible avec les fonctions ou mandats suivants : 1) Membre du gouvernement ; 2) Membre d’une institution d’appui à la démocratie ; 3) Membre des forces armées, de la police et des services de sécurité ; 4) Magistrat ; 5) Agent de carrière des services publics de l’État ; 6) Cadre politico-administratif de la territoriale, à l’exception des chefs de collectivité-chefferie et de groupement ; 8) Membres des cabinets du Président de la République, du premier Ministre, du Président de l’Assemblée nationale et du Sénat, des membres du gouvernement.

Mboso N’kodia a joué au malin en nommant officieusement le député national Samuel Mbemba comme son Directeur de cabinet pour dissimuler cette violation des textes de la constitution du pays.

Après la publication de cet article, ils vont chercher à se justifier que Mboso ne l’a pas nommé officiellement, et pourtant c’est Samuel Mbemba, qui assure tout comme son Directeur de cabinet, il coordonne son cabinet en prenant part dans des grandes réunions au nom du Président de l’Assemblée nationale, pour preuve le jour de la remise et reprise avec le Bureau Mabunda, c’est lui, qui a tout fait, comme Dircab.

Une autre preuve pour démontrer ce scandale signé par Mboso N’kodia, depuis son investiture comme President du Bureau d’âge, et après qu’il ait nommé Samuel Mbemba comme son Dircab, cet élu de Lukunga ne prend plus part aux plénières depuis le 10 décembre 2020, car il est occupé avec son travail de Dircab de Mbosso, or le règlement intérieur de l’Assemblée nationale dit que : Si un député atteint plus d’absences aux plénières son mandat devient invalide, mais Mboso N’kodia marche sur les textes de règlement intérieur de cette institution en couvrant Samuel Mbemba dans cette bevue institutionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *