RDC – UE : Un nouveau cadre de coopération relatif à l’application de l’article 8 de l’Accord de Cotonou entre l’Union Européenne et les États d’Afrique

Par Diego kayiba

Il s’est tenu à Kinshasa du 5 et 6 octobre 2020, sous le Haut Patronage du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi , la deuxième Session du dialogue politique entre la République Démocratique du Congo-Union Européenne.

Ce dialogue s’inscrit dans le cadre des travaux relatifs à l’application de l’article 8 de l’Accord de Cotonou entre l’Union Européenne et les États d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP) signé le 23 juin 2000, mettant en exergue les relations diplomatiques et de coopération entre la RDC et la Commission de l’UE.

Signalons qu’un nouveau Cadre de coopération a été signé ce lundi 12 octobre 2020 en présence des Membres du Gouvernement de la RDC, conduits par le Ministre d’État à la Coopération Internationale, Intégration Régionale et Francophonie, Me Pépin Guillaume MANJOLO, et en présence des Ambassadeurs, chefs des missions diplomatiques de l’UE.

L’Ambassadeur chef de la délégation de l’Union Européenne, Jean-Marc Chataigner, a officiellement signé avec le Patron de la Coopération Internationale en RDC, le Communiqué conjoint à ce nouvel Accord de Partenariat.

L’Union Européenne a réaffirmé son engagement à l’intégrité et souveraineté de la RDC. Elle a exprimé sa solidarité avec les populations qui continuent à être victimes des violences, tout en condamnant les violations des Droits de l’homme et activisme des groupes armés.

La paix durable, la lutte contre l’impunité à l’égard des auteurs des violations et atteintes aux Droits de l’homme, l’application effective des lois nationales et droit international dans toute sa rigueur, sont parmis les recommandations qui devront être de mise en application pour ces nouvelles bases entre la RDC et l’UE.

Les parties ont souligné l’importance de promouvoir un cadre propice au développement et à l’investissement national et international du secteur agricole, ainsi qu’à la commercialisation de la production locale de l’ensemble du territoire.

À travers ce nouveau Cadre, l’Union Européenne, s’engage à soutenir le développement des secteurs de l’agriculture, la pêche, l’élevage, et le développement rural en vue d’augmenter la production des biens de première nécessité.

Précisons que le plan d’action du gouvernement congolais approuvé par l’UE, vise à poursuivre la mise en conformité du secteur aérien congolais avec les normes de l’organisation de l’aviation civile internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *