RDC : une double cérémonie à l’IGF, l’accueil de 85 nouveaux inspecteurs des finances et la nomination de 9 inspecteurs généraux chefs de brigades

Par Diego Kayiba

Il s’est tenu ce mercredi 26 Novembre 2020, une double cérémonie officielle à l’inspection générale des finances premièrement : L’accueil des 85 nouveaux inspecteurs des finances à l’IGF et deuxièmement la nomination de 9 inspecteurs généraux chefs de brigades par l’inspecteur général des finances, Jules Alingete.
Parmi les 9 brigadiers il y a notamment : L’inspecteur général des finances chef de brigade provinces, l’inspecteur général chef de brigade des recettes fiscales, l’inspecteur général chef de brigade de contrevérification, l’inspecteur général chef de brigade des organismes, l’inspecteur général chef de brigade des dépenses publiques, l’inspecteur général chef de brigade de l’audit, l’inspecteur général chef de brigade des marchés publics, l’inspecteur général chef de brigade des recettes non fiscales, l’inspecteur général chef de brigade des recettes douanières.

Dans son mot de circonstance, tout au long de la cérémonie, l’IGF, Jules Alingete a d’abord exprimé sa joie immense d’accueillir les 85 nouveaux inspecteurs des finances ainsi que les chefs de brigades de l’IGF, parcequ’il s’est assigné 4 objectifs notamment : 1) La réhabilitation de l’IGF, comme un service de lutte contre la fraude et corruption en la faisant sortir de la léthargie; 2) La réforme des structures administratives, il y a 30 ans; 3) Le rajeunissement du corps des inspecteurs des finances par un recrutement de nouveaux inspecteurs ; 4) L’amélioration de travail de l’inspection générale des finances.

S’agissant de l’arrivée de ces inspecteurs Jules Alingete estime que c’est une concrétisation de ses rêves et la solution à nos angoisses, parce qu’à un moment nous assistions à la disparition de l’inspection générale des finances.

Le cadet des inspecteurs des finances est âgé de 55 ans, et tous les inspecteurs sont éligibles à la retraite dans les 10 années qui viennent.
Si rien n’était fait pour obtenir ce recrutement, les services allaient tout droit vers sa disparition, puisque la pression du travail était devenue telle qu’il fallait impérativement faire appel à des nouvelles ressources, a révélé, Jules Alingete, l’IGF.

Cette décision était alors un défi, si pas un objectif majeur à atteindre, il s’agit d’un parcours d’un combattant, car ce n’était pas facile d’y arriver. Pour votre information information le dernier recrutement remonte de 1990, ce jour ma joie est semblable à un parent qui attendu 20 ans pour avoir un fils, vous êtes notre fierté, a déclaré l’IGF, Jules Alingete.

L’inspection générale des finances est pépinière des cadres et dirigeants de la République partout où ils se retrouvent, à l’instar de ce que l’IGF a déjà produit notamment : Faustin Birundwa, Adolphe Muzitu, Olivier Kamitatu Etshu, Djambo Leka, qui assumé des grandes fonctions dans notre pays. Donc vous avez l’opportunité de faire votre preuve l’avenir est devant vous, saisissez le pour aller de l’avant, a ajouté l’IGF.

Pour faire un parcours élogieux dans votre carrière la compétence seule n’est suffit pas, il vous faudra tout faire pour acquérir l’intégrité, car l’inspecteur des finances est une fonction noble, mais avec beaucoup de tentations. Je peux vous garantir que ceux d’entre vous, qui vont résisté auront la reconnaissance non seulement de ces services, mais de toute communauté nationale et vos sacrifice ne seront jamais vains, l’intégrité vous rendra noble, mais la corruption va vous déshonorer et vous livrer à l’opprobre de la société, a précisé, l’IGF, Jules Alingete.

Avant de clôre son adresse aux nouveaux inspecteurs des finances, Jules Alingete a salué cette fois-ci la présence de plus des 10 femmes parmi les 85 recrutés, puisque depuis l’inspection générale des finances existe, il y a qu’une seule femme parmi tant d’hommes.
Les symboles de la représentation de la direction générale des finances ont été remis aux inspecteurs généraux de finances chefs des brigades.
Pour clôturer l’inspecteur général des finances, Jules Alingete a appelé tous les brigadiers à veiller à la discipline, à la présence et à la qualité technique de travail.
Il les a invité à exercer leurs prérogatives avec intégrité, dévouement, amour et fermeté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.