RDC : Yves Bunkulu rassure les touristes quant aux conditions sécuritaires du tourisme dans les aires protégées du Kivu

Par la Cellule de Communication

Après la célébration de la journée mondiale du tourisme sur l’île D’idjwi, le 27 septembre dernier, le Ministre du Tourisme, Yves Bunkulu Zola a visité plusieurs aires protégées dans l’Est de la RDC, notamment au Sud, puis au Nord Kivu. Dans son mot de circonstance devant une partie de la population du Sud-Kivu et le gouverneur de province Théo Ngwabidje Kasi et son adjoint Fiston Malago, en présence de quelques députés provinciaux, des sénateurs, de l’ l’administrateur du territoire d’Idjwi, du représentant coutumier du peuple d’Idjwi et les membres du conseil de sécurité provincial, le Ministre Yves Bunkulu Zola a dit être honoré de se retrouver sur la magnifique île d’Idjwi à l’occasion de la 40ème édition de la célébration de la journée mondiale du tourisme. « Je remercie le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, qui a accepté que cette édition soit célébrée au sud-kivu. Mes remerciements s’adressent aussi à Monsieur le Gouverneur de la province du Sud-Kivu, qui a accepté d’abriter pour la première fois en format province hôte, la journée mondiale du tourisme sur l’île d’Idjwi qui est un paradis sur terre », a déclaré le Ministre du Tourisme.

Cette célébration a coïncidé avec le festival MATUMAYINI deuxième édition. Le Ministre a voulu aussi faire un plaidoyer pour que ce festival ait une portée et une résonance nationale et internationale. En outre, il a relevé quelques points importants de cette jounée malgré le contexte difficile que le pays traverse suite à la pandémie de la Covid-19 qui a occasionné les fermetures des aéroports, les frontières, les restaurants etc… Une situation qui a amené à la prise de conscience et la nécessité de revaloriser et encourager le tourisme local.

La commémoration de cette journée a été une occasion pour sensibiliser l’opinion publique et les opérateurs économiques et socio-culturels sur l’impact que ce secteur peut avoir dans le développement de la société, l’ouverture et l’épanouissement des populations des milieux ruraux souvent marginalisés. Le tourisme devient ansi un facteur d’intégration, de création des revenus partout dans le monde. Il crée les emplois, des opportunités d’affaires et permet également à la communauté rurale de conserver son patrimoine culturel et ses traditions uniques. Il est, pour bien dire, un facteur vital pour la sauvegarde de l’habitat et des espèces menacées, précise le ministre.

Pour le patron du tourisme, cette journée a été l’occasion de connaître le rôle que joue ce secteur en dehors de nos villes et sa capacité de construire un avenir meilleur. Il estime que « Le tourisme est bien placé pour apporter une contribution significative à la création des débouchés tout au long de la chaîne de valeur économique et sociale en dehors du milieu rural et urbain ».

Yves Bunkulu Zola a aussi indiqué que son Ministère a disponibilisé des crédits pour accompagner les différents opérateurs frappés par les effets néfastes du coronanavirus. Il a également invité les congolais à faire de la RDC, la première destination touristique. Ce qui impliquera des mouvements des personnes dans des endroits situés en dehors de leur environnement habituel et l’attraction du tourisme congolais reposera sur la qualité de l’offre.

Accompagné du gouverneur et du vice-gouverneur, ils ont participé à une cérémonie traditionnelle à Idjwi-Sud où a été organisé le festival MATUMAYINI. A l’étape de Bukavu, le ministre a tenu une réunion avec les opérateurs du secteur touristique à qui il a promis une implication personnellement dans leurs préoccupations entre autres : la paie de la redevance et de la TVA.

Le Ministre National du Tourisme a visité le parc de kahuzi-biega où il a échangé avec le chef du site Biya Omba De-Dieu et différents acteurs sur les conditions de travail des éco-gardes. Ces derniers déploient assez d’efforts pour lutter contre le braconnage et surtout. Il s’est informé sur la prise en charge des gorilles, leur alimentation. Il a été aussi évoqué la possibilité de voir la RDC intégré le tour opérateur. « J’ai eu l’honneur de poser avec le grand gorille mâle de plaine dont le nom est Bonne-Année. Il est chef d’une grande famille de 12 gorilles. Une espèce endémique unique et très rare qu’on ne trouve qu’au Parc National de KAHUZI-BIEGA », a-t-il dit.

Au parc de Virunga, le Ministre s’est informé sur les conditions de travail. Améliorer la qualité de service de ce parc est l’engagement qu’a pris le Ministre. Signalons par ailleurs que le ministre a eu une séance de travail avec les opérateurs touristiques, la division provinciale de l’Office National du Tourisme. C’était pour s’imprégner de la situation de travail et des difficultés que rencontrent ces agents dans cette région.

Le Ministre du Tourisme, Yves Bunkulu Zola a aussi fait le point sur la facilitation de Visa touristique qui aura un délai de 30 jours. Cette demande est déjà introduite à la primature, et qu’il lui reste juste de la défendre.
Rappelons enfin que lors de la célébration de la journée mondiale du tourisme, il y a eu un tirage au sort pour savoir quelle province abritera la prochaine célébration, c’est la province du KWILU, qui a été retenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *