Sud-Kivu : La Monusco accusée d’appuyer certains groupes armés dans les hauts plateaux d’Uvira-fizi et Mwenga

Par Luc lukandjila

Pendant que l’insécurité n’a pas dit toujours son dernier mot dans les hauts plateaux d’Uvira-fizi et Mwenga au Sud-kivu, la coordination de la société civile d’itombwe à travers une déclaration dénonce l’appui de la Monusco a des certains groupes armés, qui sèment l’insécurité dans la région.

D’après la dite déclaration rendue publique le 26 janvier 2021, lue par le reporter de notre rédaction au Sud-kivu, les groupes armés qui seraient renforcer en munitions de guerres, il s’agit de rebelles Makanika et ses alliés Red Tabara ,et autres mercenaires rwandais actifs dans les hauts plateaux.

A en croire leurs témoignages, les avions Onusiens faisaient de tours la journée du 25 janvier 2021, au village de Kamombo qui est une bastion de rebelles, c’est après des affrontements du 24 janvier 2021 durant toute la journée.

Ils ajoutent que cette Monusco serait en train au centre d’appui du projet de la Balkanisation de RDC en appuyant en nourriture, munition et aussi de transporter les mercenaires Américains dans certains pays voisins dont, le Rwanda et l’Ouganda vers la destination appropriée.

Vu ses témoignages noir sur blanc, la société civile d’itombwe recommande le départ de la Monusco dans l’espace Uvira-Fizi et Mwenga, au gouvernement Congolais de faire l’audit sur l’atterrissage de ces avions la Monusco auprès de ces Rebelles, afin l’État Congolais donne l’éclaircissement sur la vraie identité de Makanika, qui n’a jamais déclaré Rebelle ni déserteur pourtant, il tue, viole, et kidnappe les paisibles citoyens.

La déclaration de la société civile d’itombwe intervient quelques mois après que la population de la ville de Baraka descende dans la rue, pour exiger le départ de la Monusco considérée inactive dans sa mission à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *