Sud-kivu : La société civile alerte sur la vie précaire de 86 détenus de la prison centrale de Kabare

Par Luc lukandjila

La coordination territoriale de la société civile de Kabare dans un message rendu public en début de la semaine est exploité par notre correspondant en province du Sud-kivu ce mercredi 17 février 2021, alerte d’une vie précaire caractérisée par des maladies hydriques parmi lesquelles elle cite:

Les parasitoses, dermatoses, la fièvre typhoïde et aussi certaines maladies respiratoires telles que Pneumonies, petites chirurgies ,le paludisme ,la malnutrition aiguë sévère, Épilepsie, et les hernies unguino scrotables dont sur 236 détenus de la prison centrale de Kabare, 86 en ont victimes et ils ne reçoivent aucun soin médical jusqu’à l’heure ici , alerte la société civile de Kabare.

Son président Monsieur Emmanuel Bengehya tout en craignant des pertes en vie humaine, comme ç’a été le cas de l’année passée au quel 3 détenus avaient perdu la vie suite à la même condition de vie marqué en suite par le manquement de latrines, nourriture et eau, celui-ci appelle l’autorité provinciale avec ses partenaires de la santé d’intervenir le plus vite possible.

À lui d’ajouter que cette maison carcérale accueille actuellement d’autres prisonniers en provenance des territoires comme Kalehe, Idjwi, Wa’ungu , Uvira et Fizi voir aussi ceux venu par la voie de transfert dans les prisons de Bukavu et Bunyakiri.

Plusieurs sources a Kabare confirment que les détenus sont exposés, confinés parfois entre mineurs et adultes ceux qui est en dehors de la loi congolaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.