Sud-Kivu : Une veuve tuée par les hommes armés à Fizi, la société civile hausse le ton.

Par Luc lukandjila

Une femme a été abattue par les hommes armés en territoire au village de lulinda en secteur de Tanganyika en localité de Bitobolo, territoire de Fizi en groupement de Basimunyaka-nord au Sud-kivu.

L’événement a eu lieu à 21h du jeudi 21 janvier 2021 a domicile de la victime, d’après le président de la société civile du territoire de Fizi, qui donne la nouvelle à lereportage.cd.

A en croire Maître Kitandala Santos, ces hommes armés ont surpris la victime a son domicile, un acte qu’il condamne avec la dernière énergie.

Le président de la société civile du territoire Fizi demande aux services de sécurité de poursuivre avec les enquêtes, pour dénicher les véritables auteurs de cet acte, pour qu’ils répondent devant la justice.

« Nous condamnons cet acte ignoble, qui du reste ne respecte pas les droits, et pourtant protégés par la constitution et les lois de la République.
l’État Congolais doit renforcer la sécurité et la protection des personnes et de leurs biens bien que la sécurité est l’affaire de tous » a ainsi recommandé Maître Kitandala Santos.

L’insécurité caractérisée par les assassinats, pillages et attaques des hommes armés semble prendre l’ampleur dans le territoire de Fizi et en ville de Baraka au Sud-kivu, au moins cinq corps sans vie ont été retrouvée dans la ville de Baraka et à Lweba dans le territoire de Fizi à l’espace d’un mois.
Cette situation donne la peur aux habitants de ces entités, qui sollicitent le retour des jeunes d’auto-défenses communément appelés (lala rondo) pour renforcer les services de sécurité.

Cette demande de la population aussi de certains élus provinciaux de Fizi est rejetée par les responsables de la police et FARDC, qui selon eux, c’est serait mettre en danger ces jeunes volontaires au service de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *