Sud-Kivu/Uvira : Trois nouveaux cas d’enlèvements signalés en une seule journée, la société civile hausse le ton

Par luc Lukandjila

Trois nouveaux cas d’enlèvement sont signalés à Uvira en province du Sud-kivu, il s’agit de deux cas survenu la soirée du 14 janvier 2021 en groupement Lemera au village Langala dans la pleine de la ruzizi, c’est en territoire d’uvira parmi les otages figure le chef du village et un habitant du milieu, confirme le coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise dans la partie Sud de la province.

« Nous vivons actuellement une situation précaire caractérisée par les enlèvements de nos citoyens à Uvira. Les nommés Sentier Sate chef du village de langala et Maneno Muhondo un habitant de ce coin sont enlevés depuis le jeudi dernier.

Ça ne suffit pas en ville d’Uvira une autre dame répondant au nom de Mahivuno a été kidnappée le même jour vers la nuit sur avenue Apolo, quartier Mulongwe en commune portant le même nom puis libérée le vendredi matin suite aux interventions de nos militaires FARDC, que nous remercions.

Ces derniers ont laissé un numéro de téléphone et ce matin, ils avaient appelé le numéro du mari pour demander 200$ américains. Il y a eu des menaces du côté FARDC et la dame a été libérée vers 9 heures 30 minutes » a témoigné à lereportage.cd, André Byadunia

Le coordonnateur de la nouvelle société civile Congolaise suspecte les maisons de télécommunications dont Vodacom, orange, airtel d’être Complices avec ces réseau des kidnappeurs à travers leurs systèmes de transfert d’argent.

Les enlèvements en province du Sud-kivu ont des impacts négatifs en province, suite à ce mode opératoire l’organisation internationale humanitaire Médecin sans Frontières Hollande (MSF-H) à jugé bon de fermer ses portes en territoire de fizi et en ville de Baraka.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *